UBISOFT ENTERTAINMENT

Société anonyme au capital de 5 593 900,40 €.
Siège social : 107, avenue Henri Fréville, 35207 Rennes.
335 186 094 R.C.S. Rennes.
Exercice social : du 1er avril au 31 mars.

1. Comptes consolidés au 31 mars 2005.

1.1. Bilan consolidé.
(En milliers d’euros.)

Actif

Notes

31/03/05

31/03/04

31/03/03

Brut

Amortissements/Dépréciations

Net

Net

Net

Ecarts d’acquisition

1

143 086

25 690

117 396

105 515

97 670

Immobilisations incorporelles

2

471 379

298 547

172 832

164 552

186 357

Immobilisations corporelles (*)

3

37 361

21 559

15 802

12 866

14 099

Immobilisations financières

4

2 254

277

1 977

2 020

10 022

Titres mis en équivalence

5

2 026

2 026

325

Actif immobilisé

656 106

346 073

310 033

285 278

308 148

Stocks et en-cours

6

24 272

2 423

21 849

35 128

38 148

Avances et acomptes versés

7

24 693

24 693

31 776

48 303

Clients et comptes rattachés

8

142 350

1 374

140 976

96 214

153 304

Autres créances et comptes de régularisation (**)

9

102 191

102 191

88 434

105 457

Valeurs mobilières de placement

10

60 970

111

60 859

43 132

24 211

Disponibilités

11

141 131

141 131

76 915

97 905

Actif circulant

495 607

3 908

491 699

371 599

467 328

Total actif

1 151 713

349 981

801 732

656 877

775 476

(*) Dont immobilisations corporelles nettes financées par crédit-bail : 272 K€.

(**) Dont avances aux entreprises liées non consolidées par intégration globale ou proportionnelle au 31 mars 2005 : 34 K€.

Passif

Notes

31/03/05

31/03/04

31/03/03

Capital

5 594

5 450

5 437

Primes

276 006

269 588

268 954

Réserves consolidées

17 517

27 602

25 490

Résultat consolidé

20 022

– 9 023

4 854

Subvention d’investissement

33

93

Capitaux propres (part du groupe)

12

319 139

293 650

304 828

Intérêts minoritaires

Provisions pour risques et charges

13

777

1 932

702

Dettes financières (1)

14

285 965

243 592

299 394

Avances et acomptes reçus

655

251

237

Dettes fournisseurs et comptes rattachés

100 543

63 251

81 032

Autres dettes et comptes de régularisation

15

94 653

54 201

89 283

Total des dettes

481 816

361 295

469 946

Total passif

801 732

656 877

775 476

(1) Dont part à moins d’un an

138 351

70 920

105 673

Dont part à plus d’un an

147 614

172 672

193 721

1.2. Compte de résultat consolidé.
(En milliers d’euros.)

Notes

31/03/05

31/03/04

31/03/03

Chiffre d’affaires

16

538 048

508 444

452 952

Autres produits d’exploitation

17

127 767

100 111

86 955

Achats consommés

– 180 015

– 178 515

– 175 637

Charges de personnel

– 135 702

– 115 730

– 99 221

Autres charges d’exploitation

18

– 177 496

– 176 648

– 143 331

Impôts et taxes

– 5 559

– 4 769

– 3 561

Dotations aux amortissements et aux provisions

19

– 125 693

– 131 365

– 81 100

Résultat d’exploitation

41 350

1 528

37 057

Résultat financier

20

– 11 672

– 12 082

– 12 540

Résultat courant des entreprises intégrées

29 678

– 10 554

24 517

Résultat exceptionnel

21

151

8 938

– 6 853

Impôts sur les résultats

22

– 2 827

– 1 420

– 7 298

Résultat net des entreprises intégrées (avant amortissement des écarts d’acquisition)

27 002

– 3 036

10 366

Quote-part dans les résultats des entreprises mises en équivalence

202

34

Dotations aux amortissements des écarts d’acquisition

– 7 182

– 6 021

– 5 512

Résultat net de l’ensemble consolidé

20 022

– 9 023

4 854

Part des intérêts minoritaires

Résultat net (part du groupe)

20 022

– 9 023

4 854

Résultat net par action

1,13

– 0,51

0,28

Résultat net dilué par action (calculé selon l’avis n° 27 de l’OEC)

1,02

– 0,51

0,38

1.3. Tableau de variation des capitaux propres.
(En milliers d’euros.)

Capital

Primes

Réserves consolidées et écarts de conversion

Résultat de l’exercice

Subvention reçue

Total capitaux propres

Situation au 31 mars 2003

5 437

268 954

25 490

4 854

94

304 829

Affectation du résultat consolidé N – 1

4 854

– 4 854

Variation de capital de l’entreprise consolidante

13

634

647

Résultat consolidé de l’exercice (part du groupe)

– 9 023

– 9 023

Variation des écarts de conversion (*)

– 2 737

– 2 737

Incidence des réévaluations

– 5

– 5

Subvention

– 61

– 61

Situation au 31 mars 2004

5 450

269 588

27 602

– 9 023

33

293 650

Affectation du résultat consolidé N – 1

– 9 023

9 023

Variation de capital de l’entreprise consolidante

144

6 418

6 562

Résultat consolidé de l’exercice (part du groupe)

20 022

20 022

Variation des écarts de conversion (*)

– 2 315

– 2 315

Subvention

– 33

– 33

Augmentation de capital des sociétés mises en équivalence (non souscrite)

1 220

1 220

Autres

33

33

Situation au 31 mars 2005

5 594

276 006

17 517

20 022

319 139

(*) Les écarts de conversion sont essentiellement constitués par la baisse du dollar entre les cours historiques et le taux de clôture du 31 mars 2005 soit 2 132 K€.

1.4. Tableau de financement consolidé.
(En milliers d’euros.)

Tableau des flux de trésorerie selon l’avis n° 30 de l’OEC.

31/03/05

31/03/04

Flux d’exploitation :

Bénéfice net

20 022

– 9 023

Quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence

– 202

– 34

Amortissement des immobilisations corporelles et incorporelles

121 892

124 559

Amortissement des charges à répartir

2 500

3 018

Amortissement net de reprise des écarts d’acquisition

7 180

6 019

Variation des provisions

– 6 839

– 17 581

Subvention

– 33

– 61

Flux liés aux cessions d’immobilisations

3 507

385

Marge brute d’autofinancement

148 027

107 282

Stocks

13 936

– 851

Clients

– 48 941

17 102

Avances

4 905

14 223

Autres actifs

– 16 075

10 332

Fournisseurs

38 792

– 11 328

Autres passifs

40 768

1 639

Total des flux BFR

33 385

31 117

Flux liés aux investissements :

Acquisitions d’immobilisations incorporelles

– 122 185

– 95 071

Acquisitions d’immobilisations corporelles

– 9 085

– 5 608

Acquisitions de titres de participation

– 6 448

Acquisitions d’autres immobilisations financières

– 642

– 645

Charges à répartir

– 3

– 1 099

Cessions des immobilisations

176

153

Remboursement des prêts et autres immobilisations financières

665

519

Variation de périmètre (1)

– 19 513

– 1 678

Total des flux liés aux investissements

– 150 587

– 109 877

Flux des opérations de financement :

Nouveaux emprunts à long et moyen terme

405

56 694

Remboursement des emprunts

– 972

– 11 857

Augmentation de capital

144

13

Augmentation de la prime d’émission

417

633

Augmentation de la prime de conversion

1

Augmentation de la prime d’émission des BSA

1 263

Augmentation de la prime d’émission du PEG

4 738

Autres flux

– 5

Total des flux des opérations de financement

5 995

45 479

Incidence des écarts de conversion

1 835

503

Variation de trésorerie

38 655

74 504

Trésorerie à l’ouverture de l’exercice

52 212

– 22 292

Trésorerie à la clôture de l’exercice

90 867

52 212

(1) Dont trésorerie des sociétés acquises et cédées

1

– 297

Tableau des flux de trésorerie pour comparaison avec les autres acteurs du secteur.

31/03/05

31/03/04

Flux d’exploitation :

Bénéfice net

20 022

– 9 023

Quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence

– 202

– 34

Amortissement des logiciels de jeux (production interne et externe)

112 323

114 937

Amortissement des autres immobilisations incorporelles et corporelles

9 569

9 622

Amortissement des charges à répartir

2 500

3 018

Amortissement net de reprise des écarts d’acquisition

7 180

6 019

Variation des provisions

– 6 561

5 139

Quote-part des subventions virées au résultat

– 33

– 61

Frais de développement interne, de développement de licences et marques

– 119 739

– 89 797

Marge brute d’autofinancement

25 059

39 820

Stocks

13 936

– 851

Clients

– 48 941

17 102

Avances et acomptes

4 905

14 223

Autres actifs

– 16 075

10 332

Fournisseurs

38 792

– 11 328

Autres passifs

40 768

1 639

Total des flux BFR

33 385

31 117

Total des flux d’exploitation

58 444

70 937

Flux liés aux investissements :

Acquisitions d’immobilisations corporelles et autres immobilisations incorporelles

– 11 531

– 10 882

Acquisitions de titres de participation et autres immobilisations financières

– 642

– 7 093

Charges à répartir

– 3

– 1 099

Cessions des immobilisations

176

153

Flux liés aux cessions d’immobilisations

3 507

385

Cession immobilisations financières

665

519

Provision sur titres

– 278

– 22 720

Variation de périmètre (1)

– 19 513

– 1 678

Total des flux liés aux investissements

– 27 619

– 42 415

Flux des opérations de financement :

Emprunts à long et moyen terme

– 567

44 837

Augmentation de capital

6 562

647

Autres flux

– 5

Total des flux des opérations de financement

5 995

45 479

Incidence des écarts de conversion

1 835

503

Variation de trésorerie

38 655

74 504

Trésorerie à l’ouverture de l’exercice

52 212

– 22 292

Trésorerie à la clôture de l’exercice

90 867

52 212

La trésorerie est calculée en retenant les valeurs brutes des disponibilités et des VMP, contrairement à l’endettement net financier (note 14) qui est calculé sur une base nette.

1.5. Annexes aux comptes consolidés.

Les notes et tableaux suivants sont présentés en milliers d’euros, sauf expressément mentionné.

1.5.1. Faits marquants de l’exercice.

— Fusions-absorptions : Le 6 avril 2004, la société Red Storm Entertainment Inc. a procédé à la fusion-absorption de la société Blue Byte Software Inc.
Le 1er juin 2004, la société Ludimedia S.A.S. a procédé à la fusion-absorption de la société Ubisoft World Studios S.A.R.L. avec un effet rétroactif au 1er avril 2004. A la suite de cette opération, Ludimedia S.A.S. a été renommée Ubisoft World Studios S.A.S.
Le 8 octobre 2004, la société Ubisoft Inc. a procédé à la fusion-absorption de la société Ubi.com Inc.
Le 31 décembre 2004, la société Red Storm Entertainment Inc. a procédé à la fusion-absorption de la société Wolfpack Studios Inc.
Le 1er janvier 2005, la société Ubisoft France S.A.S. a procédé à la fusion-absorption de la société Ubisoft Marketing & Communication S.A.
Le 1er février 2005, la société Ubisoft EMEA S.A.R.L. a procédé à la fusion-absorption de la société Ubi.com S.A. avec un effet rétroactif au 1er avril 2004.
— Création : Le 24 mars 2005, la société Red Storm Entertainment Inc. a créé la filiale Blue Byte GmbH et lui a apporté les actifs de sa succursale Blue Byte Software Inc. pour leur valeur nette comptable au 31 mars 2005. Les titres de la société Blue Byte GmbH ont ensuite été cédés, le 31 mars 2005, à Ubisoft Entertainment S.A. pour 413 K€.
— Achat de titres de la société Gameloft S.A. : Le 16 avril 2004, Ubisoft Entertainement S.A. a acquis hors marché 6 284 876 actions Gameloft S.A. au prix de 2,99 €, soit 10 % du capital.
Le 17 novembre 2004, Ubisoft Entertainment S.A. n’a pas souscrit à l’augmentation de capital dans Gameloft S.A. et son pourcentage de droits de vote a ainsi été ramené de 27,90 % à 27,34 %.
— Achat d’actifs : Le 25 octobre 2004, la société Ubisoft Entertainment S.A. a acheté les actifs de la société Microsoft Corporation pour un montant de 4 000 000 USD.
Le 2 mars 2005, la société Ubisoft Divertissements Inc. a acheté les actifs de la société Microïds Canada Inc. pour un montant de 1 069 048 CAD.
— Liquidation : Les sociétés Teamchman S.A. et Cybersearch S.A. ont été liquidées respectivement le 30 juin 2004 et le 31 août 2004. Ces sociétés n’ont jamais été incluses dans le périmètre de consolidation.
— Actions propres : Le 5 janvier 2005, Ubisoft Entertainment S.A. a prolongé d’une année le contrat d’equity swap avec le Crédit lyonnais. Ce contrat porte sur 918 137 actions Ubisoft Entertainment S.A., cédées à 18,66 € (cf. §1.8. Engagements hors bilan).
Au 31 mars 2005, Ubisoft Entertainment S.A. détient 8 473 de ses propres actions, acquises pour une valeur globale de 374 K€ et comptabilisées en valeurs mobilières de placement.
— Crédit impôt recherche : Au titre de l’exercice, les sociétés Ubisoft Entertainment S.A., Ubisoft World Studios S.A.S., Ubisoft Design S.A.RL., Ubisoft Productions France S.A.R.L. et Ubisoft Divertissements Inc. ont fait l’option au crédit d’impôt recherche, et ont constaté au compte de résultat un produit d’impôt de 1 747 K€.

1.5.2. Principes comptables.

Les comptes consolidés ont été établis selon le règlement n° 99-02 du Comité de la réglementation comptable.
Méthodes de consolidation :
— Intégration globale : Les sociétés sont intégrées globalement en cas de contrôle exclusif résultant de la détention directe ou indirecte par Ubisoft Entertainment S.A. de 50 % des droits de vote des sociétés consolidées ou d’au moins 40 % des droits de vote si aucun actionnaire n’a de pourcentage de contrôle supérieur.
— Mise en équivalence : Les sociétés conférant à Ubisoft Entertainment S.A. une influence notable du fait de la possession directe ou indirecte de 20 à 50 % des droits de vote sont mises en équivalence.
— Méthodes appliquées au groupe : Au 31 mars 2005, les sociétés du groupe sont contrôlées de façon exclusive par Ubisoft Entertainment S.A. Les comptes de ces sociétés sont donc consolidés par intégration globale ; seule la société Gameloft S.A., dont le pourcentage de contrôle est de 27,34 %, est consolidée par mise en équivalence.
Les éliminations des opérations intra-groupe sont réalisées pour toutes les sociétés du groupe suivant les règles applicables en matière de consolidation.
Les transactions significatives entre les sociétés consolidées, ainsi que les résultats internes non réalisés compris dans l’actif immobilisé sont éliminés.
Les résultats des sociétés entrées dans le périmètre de consolidation sont consolidés à compter de la date de prise de contrôle ou de la date de création des sociétés. Les sociétés liquidées, en cours de liquidation ou en dessous des seuils de signification n’entrent pas dans le périmètre de consolidation.
Les critères retenus sont :

Ecarts d’acquisition. — Les écarts d’acquisition correspondent, conformément à la réglementation des comptes consolidés, à la différence entre le prix d’acquisition et la juste-valeur des actifs et passifs identifiés à la date d’acquisition. Ces écarts sont affectés :
— le cas échéant, aux différents postes du bilan des sociétés acquises ;
— au poste « Ecart d’acquisition » à l’actif du bilan consolidé pour le solde résiduel.
Ce dernier est amorti de façon linéaire sur une durée de 20 ans, seuls les écarts d’acquisition concernant Tiwak S.A.S. et Microïds Canada Inc. sont amortis sur 10 ans.
Des tests de dépréciation sont réalisés sur les écarts d’acquisition significatifs ou pouvant présenter des indices de perte de valeur. La valeur recouvrable des écarts d’acquisition est alors estimée en fonction de l’évolution du chiffre d’affaires de la filiale ou de la branche d’activité concernée, de sa contribution au résultat de l’ensemble consolidé et de ses cash-flow actualisés. Quand cette valeur est inférieure à la valeur comptable, des amortissements exceptionnels sont constatés.
Les écarts d’acquisition négatifs sont repris sur une durée de 20 ans.

Immobilisations incorporelles. — Les immobilisations incorporelles comprennent :
— les logiciels de bureautique : amortis sur 1 an (linéaire) ;
— les frais relatifs à l’ERP : amortis sur 5 ans (linéaire) ;
— les logiciels commerciaux : amortis sur 3 ans (linéaire) ;
— les frais relatifs au logo : amortis sur 10 ans (linéaire) ;
— les marques.
Les logiciels commerciaux : Les coûts de production des logiciels commerciaux, qu’ils soient produits en interne ou externalisés, sont comptabilisés au poste « Immobilisations incorporelles en-cours de production » (compte 232) au fur et à mesure de l’avancement du développement. A dater de leur première commercialisation, ils sont transférés dans les comptes « Logiciels en-cours de commercialisation » ou « Développements extérieurs » (comptes 208).
Les logiciels commerciaux sont amortis en linéaire, sur 3 ans, à partir de leur date de lancement commercial. Les coûts de production des logiciels commerciaux externalisés sont comptabilisés au compte 232 ou en avances et acomptes selon les règles définies par le Conseil d’Etat (CE n° 62547 du 12 février 1988 et n° 65009 du 25 novembre 1989).
Lorsque les ventes se révèlent inférieures aux prévisions et à la rentabilité d’exploitation attendue, un amortissement complémentaire est pratiqué. La rentabilité d’exploitation est déterminée par rapport au résultat d’exploitation retraité des dotations aux amortissements d’exploitation.
Les marques : Les marques acquises sont comptabilisées à leurs coûts d’acquisition ; pour les marques créées, les frais de dépôt sont immobilisés.
Les marques ne sont pas amorties. Des tests de dépréciation sont réalisés sur les marques significatives ou pouvant présenter des indices de perte de valeur. La valeur recouvrable des marques est alors estimée en fonction de l’évolution du chiffre d’affaires de la branche d’activité concernée, de sa contribution au résultat de l’ensemble consolidé et de ses cash-flow actualisés. Quand cette valeur est inférieure à la valeur comptable, des amortissements exceptionnels sont constatés.

Immobilisations corporelles. — Les immobilisations figurent au bilan à leur coût d’acquisition.
Les amortissements calculés, par application de taux homogènes au sein du groupe, sont déterminés par référence aux modes et aux durées d’utilisation suivantes :
— Matériels : 5 ans (linéaire) ;
— Agencements et aménagements : 5 et 10 ans (linéaire) ;
— Matériels informatiques : 3 ans (dégressif) ;
— Mobilier de bureau : 10 ans (linéaire).

Immobilisations financières. — Les immobilisations financières sont constituées de titres de participation, de titres immobilisés et de dépôts et cautionnement.
La valeur brute des titres de participation correspond au coût d’acquisition des titres non consolidés.
Une provision pour dépréciation est constituée quand la valeur mathématique des titres est inférieure à sa valeur nette comptable.
Les dépôts et cautionnements sont enregistrés sur la base des montants payés.

Immobilisations acquises par voie de crédit-bail. — Les immobilisations significatives financées par voie de crédit-bail font l’objet d’un retraitement dans les comptes consolidés afin de se placer dans la situation où la société aurait acquis directement les biens concernés et les aurait financés par emprunts.

Stocks et en-cours. — Les stocks sont valorisés suivant la méthode Fifo. La valeur brute des marchandises et des approvisionnements comprend le prix d’achat et les frais accessoires. Les frais financiers sont toujours exclus de la valorisation des stocks.
Une provision pour dépréciation est constatée lorsque la valeur nette de réalisation probable est inférieure à la valeur comptable.

Avances et acomptes versés. — Les avances et acomptes concernent essentiellement des droits de diffusion et de reproduction (licences) acquis auprès d’éditeurs tiers. La signature de contrats de licences donne lieu au paiement de montants garantis. Ces montants sont comptabilisés au compte 409 pour leur valeur nette (règles du Conseil d’Etat n° 62547 du 12 février 1988 et n° 65009 du 25 novembre 1989).
Ces avances et acomptes sont rapportés au compte de résultat sur la base des contrats signés avec les éditeurs (soit à l’unité, soit en fonction de la marge brute ou du chiffre d’affaires), ou amortis en linéaire pour les flat fees (montant fixe).
A la clôture de l’exercice, la valeur nette comptable est comparée avec les perspectives de ventes auxquelles sont appliquées les conditions du contrat. Si elles ne sont pas suffisantes, une dotation complémentaire au compte de résultat est alors pratiquée.

Clients et comptes rattachés. — Les clients et comptes rattachés sont évalués à leur valeur nominale. Ils font l’objet, le cas échéant, d’une provision pour dépréciation en fonction de leur probabilité de recouvrement à la clôture.

Valeurs mobilières de placement. — Les valeurs mobilières sont constituées d’actions propres, de participations dans des fonds de placement et de placements à court terme, qui sont valorisés à leur prix d’achat ou à leur valeur de marché lorsque celle-ci est inférieure.

Disponibilités. — Les disponibilités sont constituées des soldes de comptes de caisse et de banque.

Impôts différés. — Des impôts différés sont constatés en application du règlement 99-02 sur les comptes consolidés ; ils résultent des retraitements et éliminations pratiqués, et des différences temporaires apparaissant entre les bases comptables et fiscales. Ils sont évalués en utilisant les taux d’IS et les règles fiscales en vigueur à la clôture de l’exercice. Les déficits reportables sont activés dès lors que leur probabilité de récupération paraît effective.
En application de la méthode du report variable, l’effet des éventuelles variations des taux d’imposition sur les impôts différés constatés antérieurement est enregistré en compte de résultat au cours de l’exercice où ces changements de taux sont adoptés.

Conversion des éléments en devises :
— Conversion en euros des éléments en devises des sociétés françaises : Les charges et produits des opérations en devises sont enregistrés pour leur contre-valeur à la date de l’opération.
Les actifs et les dettes sont convertis au taux de clôture, et les écarts de change résultant de cette conversion sont enregistrés dans le compte de résultat, nets de l’impact éventuel des éléments de couverture.
— Conversion en euros des états financiers des filiales étrangères : La conversion des comptes des filiales étrangères de leur monnaie de fonctionnement à la monnaie de l’entreprise consolidante est opérée selon la méthode du cours de clôture. Elle consiste à convertir les éléments d’actif et de passif des filiales étrangères au taux de change en vigueur à la clôture de l’exercice, et les éléments du compte de résultat au taux moyen annuel. Les capitaux propres sont conservés au taux historique. Les écarts de conversion sont portés dans les capitaux propres.
Cas particulier d’Ubisoft SRL (Roumanie) : Depuis avril 2004, la Roumanie n’est plus considérée comme un pays à forte inflation, selon ces critères :

La conversion des comptes est désormais effectuée selon la méthode du cours de clôture, et non plus selon la méthode du cours historique. L’impact sur les comptes au 31 mars n’est pas significatif.

Provisions pour risques et charges. — Des provisions pour risques et charges sont constituées lorsque des risques et charges nettement précis quant à leur objet, mais dont la réalisation est incertaine, sont rendus probables par des événements survenus ou en-cours.
Au 31 mars 2005, les provisions pour risques et charges concernent :
— des provisions pour retraite ;
— des provisions pour litiges ;
— les écarts d’acquisition négatifs.

Résultats par action :
— Résultat par action : Ce résultat est le rapport entre le résultat net et le nombre moyen pondéré des actions en circulation.
— Résultat dilué par action : Ce résultat est égal à la division du :

Résultat net au 31 mars 2005

20 022 K€

Frais financiers relatifs aux emprunts obligataires net d’impôt

2 781 K€

Amortissement prime de remboursement nette d’impôt

1 693 K€

Amortissement frais d’émission d’emprunt net d’impôt

396 K€

Résultat net retraité

24 892 K€

Nombre moyen pondéré d’actions en circulation au 31 mars 2005

17 778 855

Actions potentielles :

BSA

2 532 020

Obligations convertibles

784 272

Océane

1 814 025

Stock-options

1 516 939

Nombre moyen pondéré d’actions après exercice des droits des instruments dilutifs

24 426 111

Résultat dilué par action au 31 mars 2005 = 1,02 €.

1.5.3. Périmètre de consolidation.

Sociétés retenues dans le cadre des comptes consolidés du groupe Ubisoft au 31 mars 2005 :

Société

Pays

Pourcentage de contrôle

Pourcentage d’intérêts

Méthode

Activité

Création acquisition

Ubisoft Entertainment S.A.

France

Société-mère

Société-mère

I.G.

1986

Ubisoft Inc.

Etats-Unis

100 %

100 %

I.G.

Commercialisation

1991

Ubisoft Pictures S.A.R.L.

France

100 %

99 %

I.G.

Graphisme et infographie

1995

Ubisoft Ltd

Royaume-Uni

100 %

100 %

I.G.

Commercialisation

1989

Ubisoft GmbH

Allemagne

100 %

100 %

I.G.

Commercialisation

1991

Ubisoft SRL

Roumanie

100 %

99,35 %

I.G.

Développement et commercialisation

1993

Ubisoft S.A.

Espagne

100 %

99,97 %

I.G.

Commercialisation

1994

Ubisoft KK

Japon

100 %

100 %

I.G.

Commercialisation

1994

Ubisoft SpA

Italie

100 %

99,99 %

I.G.

Commercialisation

1995

Ubisoft Design S.A.R.L.

France

100 %

99 %

I.G.

Développement interactivité et ergonomie

1995

Ubisoft Books and Records S.A.R.L.

France

100 %

99 %

I.G.

Gestion et administration

1995

Ubisoft Computing S.A.R.L.

France

100 %

99,80 %

I.G.

Développement

1996

Ubisoft Simulations S.A.R.L.

France

100 %

99,80 %

I.G.

Développement

1996

Ubisoft Pty Ltd

Australie

100 %

100 %

I.G.

Commercialisation

1996

Ubisoft Graphics S.A.R.L.

France

100 %

99,80 %

I.G.

Graphismes et modélisations

1996

Ubisoft Networks S.A.R.L.

France

100 %

99,98 %

I.G.

Services informatiques

1998

Ubisoft World S.A.S.

France

100 %

99,88 %

I.G.

Marketing monde

1998

Ubisoft Divertissements Inc.

Canada

100 %

100 %

I.G.

Développement

1997

Shanghai Ubi Computer Software Co. Ltd

Chine

100 %

100 %

I.G.

Commercialisation et développement

1996

Ubisoft S.A.R.L.

Maroc

100 %

99,86 %

I.G.

Développement

1998

Ubisoft Nordic A/S

Danemark

100 %

99,50 %

I.G.

Commercialisation

1998

Ubisoft Limited

Hong Kong

100 %

99,50 %

I.G.

Commercialisation

1998

Ubisoft B.V.

Hollande

100 %

99,98 %

I.G.

Commercialisation

1998

Ubisoft SPRL

Belgique

100 %

99,84 %

I.G.

Commercialisation

1998

Ubi Studios SL

Espagne

100 %

99,95 %

I.G.

Développement

1998

Ubisoft Studios Srl

Italie

100 %

97,50 %

I.G.

Développement

1998

Ubisoft France S.A.S.

France

100 %

99,99 %

I.G.

Commercialisation

1998

Ubisoft Productions France S.A.R.L.

France

100 %

99,80 %

I.G.

Développement

1999

Ubi Computer Software Beijing Company Co. Ltd

Chine

100 %

100 %

I.G.

Commercialisation

1999

Ubisoft Sweden AB

Suède

100 %

98 %

I.G.

Commercialisation

1999

Ubisoft Music Inc.

Canada

100 %

100 %

I.G.

Création musicale

1999

Ubisoft Warenhandels GmbH

Autriche

100 %

100 %

I.G.

Commercialisation

2000

Ubisoft World Studios S.A.R.L.

France

100 %

99,76 %

I.G.

Conception et scénarisation

2000

Ludi Factory S.A.R.L.

France

100 %

99,80 %

I.G.

Studio graphique et de localisation

2000

Ubisoft EMEA S.A.R.L.

France

100 %

99,99 %

I.G.

Commercialisation

2000

Ubisoft Holdings Inc.

Etats-Unis

100 %

100 %

I.G.

Gestion et administration

2000

Red Storm Entertainment Inc.

Etats-Unis

100 %

100 %

I.G.

Création et animation

2000

Ubisoft Canada Inc.

Canada

100 %

100 %

I.G.

Commercialisation

2000

Ubisoft Norway AS

Norvège

100 %

98 %

I.G.

Commercialisation

2001

Ubisoft Manufacturing et Administration S.A.R.L.

France

100 %

99,86 %

I.G.

Suivi fabrication

2001

Ubi Games S.A.

Suisse

100 %

99,80 %

I.G.

Commercialisation

2002

Ubisoft Finland OY

Finlande

100 %

100 %

I.G.

Commercialisation

2002

Ubisoft Entertainment S.A.

Corée

100 %

Succursale

I.G.

Commercialisation

2003

Gameloft S.A.

France

27,34 %

28,69 %

M.E.E.

Téléphonie mobile

2003

Tiwak S.A.S.

France

100 %

100 %

I.G.

Développement

2003

Blue Byte GmbH

Allemagne

100 %

100 %

I.G.

Développement

2005

I.G. = Intégration globale.

M.E.E. = Mise en équivalence.

La date de clôture annuelle de toutes les sociétés consolidées est le 31 mars, sauf Ubisoft SRL (Roumanie) et Gameloft S.A. qui clôturent leurs comptes au 31 décembre.
Variation du périmètre :
* Nouvelles entrées dans le périmètre de consolidation au 31 mars 2005 :
— Wolfpack Studios Inc. :

— Blue Byte GmbH :
* Fusions réalisées sur l’exercice : Les fusions réalisées sur l’exercice n’ont aucun impact dans les comptes consolidés (cf. 1.5.1. Faits marquants).
* Variation du pourcentage de détention de Gameloft S.A. : Le 16 avril 2004, l’acquisition de 6 284 876 actions Gameloft S.A. pour 18 792 K€ a généré un écart d’acquisition complémentaire de 18 625 K€.
Le 17 novembre 2004, dilution du pourcentage de détention suite à une augmentation de capital à laquelle Ubisoft Entertainment S.A. n’a pas souscrit.
Ubisoft Entertainment S.A. détient désormais 27,34 % des droits de vote et 28,69 % du capital.
Impact du changement de pourcentage de détention de Gameloft S.A. :
— Amortissement du goodwill complémentaire entre la date d’acquisition des titres et le 31 mars 2005 : – 895 K€.
— Impact dû à la dilution au 31 mars 2005 : diminution de l’écart d’acquisition de 112 K€ et cession de quote-part de capitaux propres de 57 K€.

Sociétés non consolidées :
* Pourcentage de détention des sociétés non consolidées :

Sociétés

Valeur d’acquisition des titres

Valeur nette comptable

Pourcentage de contrôle

Pourcentage d’intérêt

Capitaux propres au 31/03/05

Résultat au 31/03/05

K€

K€

K€

K€

Ubisoft Music Publishing Inc.

27

20

100 %

100 %

21

– 1

Ubi Soft Entertainment Ltda

665

395

100 %

99 %

380

8

Socoma Inc.

32

32

100 %

100 %

29

1

Total

724

447

430

8

Les sociétés ci-dessus sont exclues du périmètre de consolidation du fait :
— d’un total bilan et chiffre d’affaires inférieurs aux seuils définis par le groupe (Ubisoft Music Publishing Inc.) ;
— de leur mise en gestion extinctive (Ubi Soft Entertainment Ltda, Socoma Inc.).

1.5.4. Notes sur le bilan.

Note 1. Ecarts d’acquisition. — Les écarts d’acquisition s’analysent comme suit au 31 mars 2005 :

Société actuelle

Société acquise

Date de prise de participation

Au 31/03/04 brut

Augmentations

Diminutions

Au 31/03/05 brut

Ubisoft Computing S.A.R.L.

Ubi Studios S.A.S.

02/02/96

16

16

Ubisoft Pictures S.A.R.L

Ubisoft Pictures S.A.R.L.

02/02/96

77

77

Ubisoft Inc.

Ubisoft Inc.

02/02/96

302

302

Ubisoft Ltd

Ubisoft Ltd

31/12/94

236

236

Blue Byte Software Ltd

06/02/01

1 137

1 137

Ubisoft GmbH

Ubisoft GmbH

01/08/95

153

153

Blue Byte Software GmbH Co. KG

06/02/01

8 171

8 171

Distribution Allemagne

Mai 2000

6 810

6 810

Ubisoft Holdings Inc.

Ubisoft Holdings Inc.

28/09/00

95

95

Red Storm Entertainment Inc.

Sinister Games Inc.

31/03/00

5 967

5 967

Blue Byte Software Inc.

06/02/01

14 006

14 006

Red Storm Entertainment Inc.

28/09/00

34 652

34 652

Wolfpack Studios Inc.

25/02/04

121

121

Distribution Etats-Unis

Mars 2001

15 766

15 766

Ubisoft SpA

3D Planet SpA

30/09/00

3 852

3 852

Ubisoft Canada Inc.

Ubisoft Canada Inc.

02/10/00

266

266

Distribution Canada

Décembre 2000

2 028

2 028

Gameloft S.A.

Gameloft S.A.

15/09/03

13 083

18 625

117

31 591

Tiwak S.A.S.

Tiwak S.A.S.

17/12/03

783

783

Ubisoft Divertissements Inc.

Microïds Canada Inc.

02/03/05

425

425

Blue Byte GmbH

Blue Byte GmbH

31/03/05

3

3

Ubisoft France S.A.S.

Distribution France

Décembre 2000

11 885

11 885

Ubisoft SPRL

Distribution Belgique

Avril 2001

1 556

1 556

Ubisoft B.V.

Distribution Hollande

Janvier 2001

1 144

1 144

Ubisoft Warenhandels GmbH

Distribution Autriche

Avril 2000

520

520

Ubi Games S.A.

Distribution Suisse

Septembre 2001

1 524

1 524

124 029

19 174

117

143 086

Les mouvements sont expliqués au paragraphe 1.5.3. Variation de périmètre.
Les fonds commerciaux comptabilisés dans les comptes sociaux ayant la même nature que les écarts d’acquisition, ils sont assimilés et associés aux écarts d’acquisition dans les comptes consolidés.
Au 31 mars 2005, aucun indice de perte de valeur n’a été constaté sur les différents écarts d’acquisition du groupe.

Société actuelle

Société acquise

Au 31/03/04 amortissements

Dotations

Diminutions

Reprises

Au 31/03/05 amortissements

Ubisoft Computing S.A.R.L.

Ubi Studios S.A.S.

16

16

Ubisoft Pictures S.A.R.L.

Ubisoft Pictures S.A.R.L.

77

77

Ubisoft Inc.

Ubisoft Inc.

125

15

140

Ubisoft Ltd

Ubisoft Ltd

106

12

118

Blue Byte Software Ltd

177

57

234

Ubisoft GmbH

Ubisoft GmbH

66

8

74

Blue Byte Software GmbH Co. KG

1 241

412

1 653

Distribution Allemagne

1 022

340

1 362

Ubisoft Holdings Inc.

Ubisoft Holdings Inc.

95

95

Red Storm Entertainment Inc.

Sinister Games Inc.

1 156

296

1 452

Blue Byte Software Inc.

2 174

703

2 877

Red Storm Entertainment Inc.

6 072

1 732

7 804

Wolfpack Studios Inc.

7

7

Distribution Etats-Unis

2 365

788

3 153

Ubisoft SpA

3D Planet SpA

637

192

829

Ubisoft Canada Inc.

Ubisoft Canada Inc.

46

14

60

Distribution Canada

304

101

405

Gameloft S.A.

Gameloft S.A.

354

1 550

5

1 899

Tiwak S.A.S.

Tiwak S.A.S.

23

78

101

Ubisoft Divertissements Inc.

Microïds

43

43

Blue Byte GmbH

Blue Byte GmbH

3

3

Ubisoft France S.A.S.

Distribution France

1 783

594

2 377

Ubisoft SPRL

Distribution Belgique

233

78

311

Ubisoft B.V.

Distribution Hollande

172

57

229

Ubisoft Warenhandels GmbH

Distribution Autriche

79

25

104

Ubi Games S.A.

Distribution Suisse

190

77

267

18 513

7 182

5

25 690

Les écarts d’acquisition sont amortis en linéaire sur 20 ans (seuls Tiwak S.A.S. et Microïds Canada Inc. sont amortis en linéaire sur 10 ans).

Note 2. Immobilisations incorporelles. — Les logiciels se décomposent ainsi au 31 mars 2005 :

Immobilisations

Au 31/03/04 brut

Augmentations

Diminutions

Reclassements logiciels en-cours de production

Autres reclassements

Variation de périmètre

Ecart de change

Au 31/03/05 brut

Logiciels en-cours de commercialisation (1)

236 441

103 081

14 552

– 8 577

1 861

79

– 142

318 191

Développements extérieurs

26 282

16 578

3 431

– 2 978

– 107

– 75

36 269

Logiciels en-cours de production

74 158

11 555

85 713

Logiciels de bureautique

15 087

1 598

321

1 636

– 40

17 960

Logiciels de bureautique financé par crédit-bail

667

667

Autres immobilisations incorporelles en-cours

1 423

836

– 1 606

653

Marques (2)

11 366

80

1

5

11 450

Logo

335

335

Autres

232

12

103

141

Total

365 991

122 185

18 408

1 784

84

– 257

471 379

(1) Les logiciels en-cours de commercialisation comprennent désormais les logiciels outils et la localisation.

La production immobilisée de 99 976 K€ est donc justifiée par l’augmentation des logiciels en-cours de commercialisation pour 103 081 K€, de laquelle on retranche les développements Third parties pour 151 K€, l’acquisition d’actifs Microsoft pour 2 970 K€ et les écarts de change pour – 16 K€.

Les reclassements de compte à compte s’expliquent par le passage des immobilisations incorporelles en-cours du compte 232 aux comptes 208.

(2) Ce poste comprend essentiellement les marques provenant de l’acquisition de TLC pour 10 M€. Ces marques ne sont pas amorties.

Au 31 mars 2005, aucun indice de perte de valeur n’a été constaté sur les marques détenues par les sociétés du groupe.

Amortissements

Au 31/03/04 cumulés

Augmentations nettes

Diminutions

Autres reclassements

Variation de périmètre

Ecart de change

Au 31/03/05 cumulés

Logiciels en-cours de commercialisation (1)

172 607

(2) 99 642

14 551

– 141

257 557

Développements extérieurs

20 792

(3) 12 681

3 431

20

– 75

29 987

Logiciels de bureautique

7 503

3 240

321

– 2

– 20

10 400

Logiciels de bureautique financé par crédit-bail

355

120

475

Logo

20

33

53

Autres

162

14

101

75

Total

201 439

115 730

18 404

18

– 236

298 547

(1) Les logiciels en-cours de commercialisation comprennent désormais les logiciels outils et la localisation.

(2) Dont 51,6 M€ d’amortissements complémentaires compte tenu de l’insuffisance des ventes prévisionnelles et du résultat d’exploitation attendu sur certains jeux.

(3) Dont 8,4 M€ d’amortissements complémentaires compte tenu de l’insuffisance des ventes prévisionnelles et du résultat d’exploitation attendu sur certains jeux.

Note 3. Immobilisations corporelles. — Les immobilisations corporelles se répartissent comme suit :

Immobilisations

Au 31/03/04 brut

Augmentations

Diminutions

Reclassements

Variation de périmètre

Ecart de change

Au 31/03/05 brut

Installations techniques

7 313

1 366

93

– 337

– 29

8 220

Matériel informatique et mobilier

21 521

6 754

2 079

– 1 082

297

– 216

25 195

Kits de développement

663

778

26

1 467

Matériel de transport

150

106

5

251

Matériel informatique et de transport financé par crédit-bail

6 510

36

4 380

22

2 188

Immobilisations en-cours

27

45

– 32

40

Total

36 184

9 085

6 557

– 1 425

(1) 297

– 223

37 361

(1) Microïds Canada Inc. 249 K€ et Wolfpack Studios Inc. 48 K€.

Amortissements

Au 31/03/04 cumulés

Augmentations

Diminutions

Reclassements

Variation de périmètre

Ecart de change

Au 31/03/05 cumulés

Installations techniques

2 952

878

52

– 337

– 12

3 429

Matériel informatique et mobilier

14 230

4 386

1 943

– 1 073

– 158

15 442

Kits de développement

207

436

16

659

Matériel de transport

68

47

1

– 1

113

Matériel informatique et de transport financé par crédit-bail

5 861

413

4 380

22

1 916

Total

23 318

6 160

6 376

– 1 394

– 149

21 559

Note 4. Immobilisations financières :

Immobilisations

Au 31/03/04 brut

Augmentation

Diminution

Variation de périmètre

Ecart de change

Au 31/03/05 brut

Titres non consolidés

4 327

3 498

– 102

– 3

724

Autres titres immobilisés

203

200

3

Dépôts et cautionnements

1 383

642

465

– 33

1 527

Total

5 913

642

4 163

– 102

– 36

2 254

La diminution de 4 163 K€ est essentiellement liée à la liquidation des sociétés Teamchman S.A. (3 349 K€ pour les titres de participation et 200 K€ pour les autres titres immobilisés) en juin 2004 et Cybersearch S.A. (149 K€) en août 2004.
La variation de périmètre de – 102 K€ sur les titres non consolidés s’explique par l’intégration dans le périmètre de consolidation de la société Wolpfack Studios Inc.

Provisions

Au 31/03/04 cumulés

Augmentations

Diminutions

Variation de périmètre

Au 31/03/05 cumulés

Titres non consolidés

3 693

81

3 497

277

Autres titres immobilisés

200

200

0

Total

3 893

81

3 697

277

La diminution des provisions correspond aux reprises des provisions sur les sociétés Teamchman S.A. et Cybersearch S.A., liquidées au cours de l’exercice.

Note 5. Titres mis en équivalence :

Immobilisations

Au 31/03/04 brut

Augmentation

Diminution

Variation de périmètre

Ecart de change

Au 31/03/05 brut

Titres mis en équivalence

325

1 591

57

167

2 026

Total

325

1 591

57

167

2 026

La variation de périmètre de 167 K€ s’explique par l’acquisition complémentaire le 16 avril 2004 de 10 % de titres Gameloft S.A.
Le 17 novembre 2004, Gameloft S.A. a procédé à une augmentation de capital à laquelle Ubisoft Entertainment S.A. n’a pas souscrit. Le pourcentage d’intérêt d’Ubisoft Entertainment S.A. est ainsi passé de 29,47 % à 28,69 %.
L’impact de l’augmentation de capital sur les titres mis en équivalence est de 1 220 K€.
L’impact de la dilution est de – 112 K€ sur le Goodwill et de 57 K€ sur la quote-part de capitaux propres.
La contribution de Gameloft S.A. dans le résultat d’Ubisoft Entertainment S.A. est de 314 K€ au 31 mars 2005.

Note 6. Stocks et en-cours. — Les stocks de marchandises se décomposent comme suit :

Au 31/03/05

Au 31/03/04

Brut

Provision

Net

Net

Marchandises

24 272

2 423

21 849

35 128

Total

24 272

2 423

21 849

35 128

La provision sur stock est passée de 3 875 K€ à 2 423 K€ compte tenu notamment d’une meilleure gestion de nos stocks et d’opérations de déstockage intervenues au cours de l’exercice ayant permis à la valeur brute du stock d’être réduite de 14 731 K€.

Note 7. Avances et acomptes versés. — Il s’agit essentiellement des avances garanties nettes versées sur les contrats de licence.

Au 31/03/04 net

Nouvelles garanties

Reclassement

Dépréciation

Dépréciation complémentaire

Ecart de change

Au 31/03/05 net

Avances et acomptes fournisseurs

429

429

Licences

31 347

15 709

– 1 734

10 102

10 518

– 439

24 264

Total

31 776

15 709

– 1 734

10 102

10 518

– 439

24 693

Compte tenu de l’insuffisance des perspectives de ventes de certains jeux, une dépréciation complémentaire de 10,5 M€ a été prise en résultat au 31 mars 2005.

Note 8. Clients et comptes rattachés. — Les clients se répartissent comme indiqué ci-après :

31/03/05

31/03/04

Brut

Provisions

Net

Net

Clients et comptes rattachés

142 350

1 374

140 976

96 214

Total

142 350

1 374

140 976

96 214

L’augmentation des créances clients est liée à la saisonnalité de notre chiffre d’affaires très significatif sur le quatrième trimestre (le chiffre d’affaires du quatrième trimestre représente 41 % du chiffre d’affaires de l’exercice).

Note 9. Autres créances et comptes de régularisation. — Les autres créances se décomposent ainsi :

31/03/05

31/03/04

Brut

Provisions

Net

Net

Déficits et ARD activés (*) (1)

22 500

22 500

15 577

Autres impôts différés actifs (2)

5 352

5 352

2 625

Avances en comptes courants

34

34

34

T.V.A. (3)

31 645

31 645

24 962

Subvention à recevoir (4)

21 571

21 571

11 837

Autres créances fiscales et sociales (5)

6 842

6 842

12 270

Dépôt de garantie Factor (6)

5 404

5 404

11 534

Autres

183

183

178

Charges constatées d’avance

4 497

4 497

2 757

Charges à répartir

1 338

1 338

2 142

Prime de remboursement (7)

2 825

2 825

4 518

Total

102 191

102 191

88 434

(*) Dont ARD reportables indéfiniment : 18 353 K€.

(1) ARD et déficits activés / non activés :

(En K€)

31/03/05

31/03/04

ARD et déficits activés

ARD et déficits non activés

Total

ARD et déficits activés

Ubisoft Entertainment S.A.

(*) 9 339

9 339

10 871

Ubisoft EMEA S.A.R.L.

944

944

957

Ubisoft World Studios S.A.S.

158

907

1 065

336

Ubisoft Inc.

1 138

1 138

Ubisoft Warenhandels GmbH

130

130

198

Red Storm Entertainment Inc.

5 643

5 643

1 228

Ubisoft Holdings Inc.

132

132

212

Ubisoft Computing S.A.R.L.

106

106

121

Ubisoft GmbH

575

575

340

Ubisoft Divertissements Inc.

3 753

3 753

1 079

Ubisoft B.V.

71

71

36

Shanghaï Ubi Computer Software Ltd

235

235

157

Tiwak S.A.S.

170

170

Autres

106

106

42

Total

22 500

907

23 407

15 577

(*) Dont 1 906 K€ généré par Ubisoft France S.A.S. et 1 516 K€ par Ubisoft EMEA S.A.R.L., déficits générés dans le cadre de l’intégration fiscale.

La variation des actifs d’impôt est essentiellement liée à :
— la reconstitution de 4,4 M€ chez Red Storm Entertainment Inc. ;
— l’activation de 1,1 M€ chez Ubisoft Inc., déficits récupérés suite à l’absorption d’Ubi.com Inc. ;
— l’activation de 2,7 M€ chez Ubisoft Divertissements Inc. ;
— l’activation de 1,5 M€ dans l’intégration fiscale France (Ubisoft EMEA S.A.R.L.) ;
— l’activation de 1,6 M€ et l’utilisation de 4,2 M€ chez Ubisoft Entertainment S.A. ;
Les IDA ne sont pas actualisés, l’impact aurait été de 767 K€.

(2) Autres IDA :

Différences temporaires fiscales

3 913 K€

Elimination résultat interne

1 008 K€

Autres retraitements de consolidation

431 K€

(3) L’augmentation de la T.V.A. de 6,7 M€ est liée à la saisonnalité très significative sur le quatrième trimestre.
Ce montant comprend 9,9 M€ de crédit de T.V.A.
(4) L’augmentation des subventions à recevoir chez la filiale canadienne Ubisoft Divertissements Inc. pour 9,4 M€ est liée à l’augmentation de la masse salariale.
(5) la diminution est principalement liée au remboursement des acomptes d’impôt d’Ubisoft Inc. pour 5 M€.
(6) La diminution de la garantie Factor pour 6,1 M€ correspondant au remboursement de la garantie par le Factor pour 11,5 M€ suite à l’arrêt de ce financement chez la société Ubisoft France S.A.S. et à la mise en place d’une nouvelle garantie Factor chez Ubisoft Ltd pour 5,4 M€.
(7) A l’origine le montant de la prime de remboursement des Océanes constatée à l’actif est de 16 380 K€.
L’amortissement de cette prime se fait au prorata des intérêts courus, soit 6 271 K€ au 31 mars 2005.
Le rachat de 1 400 699 obligations a entraîné une diminution de la prime de remboursement de 7 284 K€.
Ce qui donne une prime de remboursement nette de 2 825 K€ au 31 mars 2005.

Hormis les déficits et ARD activés (non actualisés) et les primes de remboursement des obligations convertibles, la totalité des créances a une échéance à moins d’un an.

Note 10. Valeurs mobilières de placement. — Les valeurs mobilières de placement sont constituées par :

Nature

31/03/05

31/03/04

Valeur brute

Provision

Valeur nette

Valeur nette

Actions propres

374

111

263

793

Fonds de placement

60 596

60 596

42 339

Total

60 970

111

60 859

43 132

— Actions propres : Les actions propres ont été valorisées au cours de clôture.

Nature

Nombre

Prix moyen d’achat (en euros)

Valeur brute
(en K€)

Cours de clôture

Provision (en K€)

Valeur nette
(en K€)

Pourcentage
du capital

Actions propres

(*) 8 473

44,107

374

31,02

111

263

0,05 %

(*) Y compris les 5 500 actions du contrat de liquidité.

— Fonds de placement par OPCVM et Sicav :

Nature

Dénomination

Nombre

Prix d’achat moyen
(en euros)

31/03/05 valeur brute
(en K€)

Cours de clôture

Valeur nette
 (en K€)

31/03/04 valeur brute
(en K€)

FCP

Etoile Mone Euribor

30

101 026,59

3 031

101 026,59

3 031

Sicav

CPR Cash SI

1 200

19,167

23 000

19,167

23 000

18 125

Sicav

Sogemone

51

226 756,62

11 564

227 119

11 564

4 241

FCP

Centrale Monétaire

8 127

2 830,18

23 001

2 830,18

23 001

5 605

FCP

Clam Eonia

14 368

60 596

60 596

42 339

Aucune moins-value n’a été constatée sur les fonds de placement au 31 mars 2005.

Note 11. Disponibilités. — Le poste « Disponibilités » comprend des soldes de comptes de caisse et de banque pour un montant net de 141 131 K€ au 31 mars 2005 contre 76 915 K€ au 31 mars 2004.

La trésorerie est calculée en retenant les valeurs brutes des disponibilités et des VMP, contrairement à l’endettement net financier (note 14) qui est calculé sur une base nette.

Détail trésorerie

31/03/05 (en K€)

31/03/04 (en K€)

Disponibilités

141 131

77 076

VMP

60 970

43 359

Avances en devises

– 40 930

– 26 200

Crédits court terme

– 4 245

Découverts bancaires

– 70 304

– 37 762

Dettes financières diverses

– 16

Total

90 867

52 212

Note 12. Capitaux propres :
* Capital : Le capital de la société Ubisoft Entertainment S.A. est composé au 31 mars 2005 de 18 044 840 actions d’une valeur nominale de 0,31 € chacune, soit 5 593 900,40 €.

* Nombre d’actions Ubisoft Entertainment S.A. :

Au 1er avril 2004

17 582 304

Levées d’options

46 888

Conversions d’obligations

20

Exercice de bons de souscription

45 596

PEG

370 032

Au 31 mars 2005

18 044 840

Nombre maximal d’actions à créer

7 172 031

Par conversion d’obligations

2 598 297

Par levée de stock-options

2 041 714

Par exercice de bons de souscription

2 532 020

* Bons de souscription d’actions :
— Bons de souscription d’actions du 12 mars 2001 :

Au 31 mars 2005, aucun bon de souscription n’avait été exercé.
— Bons d’acquisition d’actions existantes et/ou de souscription d’actions nouvelles du 14 mai 2003 :
Les 1 169 733 bons de souscription attribués à Ubisoft Entertainment S.A. ont été annulés.
Sur l’exercice, 710 580 bons ont été exercés. 1 776 actions ont été livrées sur les titres autodétenus et 45 596 actions ont été créées.
Au 31 mars 2005, 15 648 489 bons de souscription restent à convertir.

* Stock options : L’augmentation du capital et des primes d’émission au cours de l’exercice résulte pour partie de l’exercice de stock-options. Pour mémoire, les conditions d’exercice des plans de stock-options sont les suivantes :

Quatrième plan

Cinquième plan

Sixième plan

Septième plan

Huitième plan

Neuvième plan

Dixième plan

Onzième plan

Douzième plan

Nombre initial d’actions

40 471

320 926

44 605

389 065

353 181

9 220

71 796

388 150

496 050

Valeur nominale

0,31 €

0,31 €

0,31 €

0,31 €

0,31 €

0,31 €

0,31 €

0,31 €

0,31 €

Prix de souscription

38 €

34,51 €

34,51 €

12,82 €

9,20 €

10,25 €

9,20 €

15,50 €

14,72 € (France)

15,47 € (Italie)

13,55 € (USA)

Date de validité

08/12/00
au 08/12/05

09/04/01
au 09/04/06

25/10/01
au 24/04/06

16/08/02
au 15/08/12

16/10/02
au 15/10/07

29/01/03
au 28/01/08

28/04/03
au 27/10/07

14/10/04
au 13/10/14

17/11/04 au 16/11/14

Options non encore exercées au 31 mars 2005

39 186

320 590

44 605

389 065

309 129

8 655

46 284

388 150

496 050

* Augmentation de capital réservée aux salariés : L’assemblée générale mixte du 12 septembre 2003, dans sa partie extraordinaire, a autorisé le conseil d’administration à procéder sur ses seules délibérations à une augmentation de capital réservée aux salariés français, dans la limite de 2,5 % du montant total des actions composant le capital social au moment de son utilisation, par l’intermédiaire notamment d’un Fonds commun de placement d’entreprise.
Le conseil d’administration, dans sa séance du 3 mars 2004, a utilisé cette autorisation en fixant le prix de souscription des actions à émettre à 13,75 € chacune et a précisé que ces actions seraient souscrites par le FCPE Ubi actions.
Cette augmentation de capital a été constatée par le conseil d’administration du 18 mai 2004. Les salariés ont souscrit à 99 627 actions par le biais du FCPE Ubi actions.
L’assemblée générale mixte du 23 juillet 2004, dans sa partie extraordinaire, a autorisé le conseil d’administration à procéder sur ses seules délibérations à une augmentation de capital réservée aux salariés français, dans la limite de 2,5 % du montant total des actions composant le capital social au moment de son utilisation par le conseil d’administration, par l’intermédiaire notamment d’un Fonds commun de placement d’entreprise.
Le conseil d’administration, dans sa séance du 29 novembre 2004, a utilisé cette autorisation en fixant le prix de souscription des actions à émettre à 12,88 € chacune et a précisé que ces actions seraient souscrites par le FCPE Ubi actions.
Cette augmentation de capital a été constatée par le conseil d’administration en date du 1er mars 2005. Les salariés ont souscrit à 270 405 actions par le biais du FCPE Ubi actions.

Note 13. Provisions pour risques et charges. — Les provisions pour risques et charges se décomposent ainsi :

Au 31/03/04

Dotations

Reprises (provision utilisée)

Reprises (provision non utilisée)

Ecart de change

Au 31/03/05

Provisions pour litige

4

4

Provisions pour retraite

558

183

– 3

738

Provisions liées aux couvertures de change

76

76

Provisions pour destructions liées à des produits de licence

1 083

1 083

Provisions pour risque fiscal

174

174

Ecart d’acquisition négatif

37

2

35

Total

1 932

183

1 161

174

– 3

777

Impact :

Résultat d’exploitation

183

1 085

Résultat financier

76

Résultat exceptionnel

174

* Engagements de retraite et autres avantages accordés aux salariés : Selon les lois et usages de chaque pays, Ubisoft participe à des régimes de retraite, prévoyance et indemnités de fin de carrière, dont les prestations dépendent de différents facteurs tels que l’ancienneté, les salaires et les versements effectués à des régimes généraux obligatoires.
Ces régimes peuvent être à cotisations définies ou à prestations définies :
— dans le cadre des régimes à cotisations définies, le complément de retraite est fixé par le capital accumulé par les contributions versées par le salarié et par l’entreprise à des fonds extérieurs. Les charges correspondent aux cotisations versées au cours de l’exercice. Il n’y a aucun engagement ultérieur du Groupe envers ses salariés. Pour Ubisoft, il s’agit généralement des régimes publics de retraite ou des régimes spécifiques à cotisations définies (par exemple « régime » 401k aux Etats-Unis) ;
— dans le cadre des régimes (ou plans) à prestations définies, le salarié bénéficie de la part du groupe d’un complément de retraite fixé en fonction de paramètres tels que son âge, la durée de sa carrière, le montant de ses rémunérations. Pour Ubisoft, c’est le cas en France, en Italie et au Japon.

Sur la base du mode de fonctionnement de chaque régime et des données fournies par chaque pays, les obligations futures de l’employeur ont été évaluées sur la base d’un calcul actuariel. Les hypothèses retenues pour le 31 mars 2005 sont les suivantes :

Japon

Italie

France

Taux d’évolution des salaires

5 %

1,50 %

3 à 6 %

Taux d’actualisation

4,50 %

4,50 %

4,50 %

Durée moyenne résiduelle d’activité

23 ans

33 ans

33 ans

Taux de rendement attendu des actifs

5 %

5 %

5 %

* Divers : Un avis de vérification, relatif au prix de transfert pour l’année 1999 et portant sur 3 millions de dollars canadiens, soit environ 2 millions d’euros, a été reçu par notre filiale canadienne Ubisoft Divertissements Inc.
Aucune provision n’a été comptabilisée dans la mesure où la direction estime la réclamation non fondée ; de plus, de l’avis des conseils juridiques consultés, ce redressement devrait se régler sans impact significatif pour la société.

Note 14. Dettes financières. — Les dettes financières se décomposent ainsi :

31/03/05

31/03/04

Emprunts obligataires

172 038

172 038

OC 3,8 %

24 876

24 876

Océane

92 188

92 188

OBSAR

54 974

54 974

Intérêts courus

1 705

1 778

Avances en devises (1)

40 930

26 200

Crédits court terme

4 245

Découverts bancaires

70 304

37 761

Emprunts résultant du retraitement des leasings

988

1 554

Dettes financières diverses

16

Dettes financières

285 965

243 592

Dettes à taux fixe

119 478

Dettes à taux variable

166 487

A – 1 an

+ 1 an et – 5 ans

+ 5 ans

Echéances restant à payer au 31 mars 2005

138 351

147 614

(1) Les avances en devises correspondent à des couvertures de change réalisées en USD, CAD, AUD, CHF et JPY.

* Covenants : Dans le cadre du crédit syndiqué, de l’OBSAR, ainsi que dans les lignes bilatérales, la société est tenue de respecter certains ratios financiers (« Covenants »).

Les covenants à respecter concernant le crédit syndiqué sont les suivants :

2004/2005

2003/2004

Dette nette/Fonds propres retraités des écarts d’acquisition <

0,6

0,75

Dette nette/EBITDA <

2,5

2,5

Free cash-flow net hors acquisition >

0

0

Les covenants à respecter concernant l’OBSAR sont les suivants :

2004/2005

2003/2004

Dette nette retraitée des créances cédées/Fonds propres retraités des écarts d’acquisition et des investissements en jeux

2,2

2,5

Dette nette retraitée des créances cédées/EBITDA retraité des investissements en immobilisations incorporelles

4,5

4,5

Les covenants sur les lignes bilatérales portent principalement sur la dette nette/fonds propres et sur la dette nette/marge brute d’autofinancement.
Tous les covenants se calculent sur la base des comptes consolidés annuels.
Au 31 mars 2005, la société était en conformité avec tous ces ratios et prévoyait de le rester sur l’année 2005/2006.
* Découverts bancaires : Les découverts bancaires financent les besoins ponctuels de trésorerie liés aux variations des besoins en fonds de roulement. Ils peuvent être compensés dans le cadre de cash-poolings notionnels par des liquidités existantes sur d’autres sociétés du groupe.
* Crédit-bail : Les contrats de crédit-bail concernent principalement du matériel informatique dont la durée du contrat n’excède pas 3 ans. Les nouveaux emprunts sur l’exercice s’élèvent à 405 K€ et les remboursements s’élèvent à 972 K€.

* Endettement net financier : Au 31 mars 2005, l’endettement net financier est de 83 975 K€.

31/03/05

31/03/04

Dettes financières hors avances Etat

285 965

243 592

Disponibilités

– 141 131

– 76 915

VMP nettes

– 60 859

– 43 132

Endettement net financier

83 975

123 545

L’endettement net financier a diminué de 39 570 K€ sur l’exercice.
Le montant de la prime de remboursement au 31 mars 2005 s’élève à 2 825 K€, ce qui donne un endettement net de prime de remboursement de 81 150 K€ contre 119 027 K€ lors de l’exercice précédent.
Cette réduction de 37,8 M€ est le fait d’une génération de cash-flow opérationnel hors acquisitions de 50,6 M€, d’acquisitions d’un montant de 19,4 M€ et d’augmentations de capital de 6,6 M€.

La répartition des dettes financières par devise est la suivante :

31/03/05

31/03/04

Euros

235 470

214 285

Dollars US

23 154

18 606

Dollars canadiens

16 058

6 323

Livre sterling

5 932

Dollars australiens

2 309

4 361

Francs suisses

1 508

Autres

1 534

17

Dettes financières

285 965

243 592

* Principales caractéristiques de l’emprunt obligataire à 3,80 % :
— Nombre : 314 815 obligations.
Suite à la division de la valeur nominale de l’action par 5 et à l’ajustement réalisé dans le cadre de l’émission des bons à option d’acquisition d’actions existantes et/ou de souscription d’actions nouvelles en mai 2003, 1 obligation permet de souscrire à 5 191 actions de 0,31 € de nominal.
— Prix nominal d’émission : 164,64 €.
— Date de jouissance et de règlement : 16 juillet 1998.
— Durée de l’emprunt : 7 ans.
— Intérêt annuel : 3,80 % l’an, soit 6,26 € par obligation, payable à partir du 16 juillet de chaque année.
— Taux de rendement actuariel brut : 3,80 % au 16 juillet 1998.
— Amortissement normal : amortissement en totalité le 16 juillet 2005, par remboursement au prix de 164,64 € soit 100 % du prix d’émission.
163 732 obligations ont été converties, dont 4 sur l’exercice.
Au 31 mars 2005, 151 083 obligations restent à convertir.
* Principales caractéristiques des OCEANE : (Obligations à option de conversion et/ou d’échange en actions nouvelles ou existantes) :
— Nombre : 3 150 000 obligations.
Suite à l’ajustement réalisé dans le cadre de l’émission des bons à option d’acquisition d’actions existantes et/ou de souscription d’actions nouvelles en mai 2003, 1 obligation permet de souscrire à 1,037 action de 0,31 € de nominal.
— Prix nominal d’émission : 47,50 €.
— Date de jouissance et règlement : 30 novembre 2001.
— Durée de l’emprunt : 5 ans à compter de la date de règlement.
— Intérêt annuel : 2,5 % l’an payable à terme échu le 30 novembre de chaque année.
— Taux de rendement actuariel brut : 4,5 % à la date de règlement (en l’absence de conversion et/ou d’échange d’actions et en l’absence d’amortissement anticipé).
— Amortissement normal : remboursement en totalité le 30 novembre 2006 à un prix de 52,70 € soit environ 110,94 % de la valeur nominale.
La société a racheté 1 400 699 obligations. Ces obligations ont été annulées.
Au 31 mars 2005, 1 749 301 obligations restent à convertir.
* Principales caractéristiques des OBSAR (Obligations assorties de bons de souscription d’actions) : Le conseil d’administration dans sa séance du 3 novembre 2003 a utilisé l’autorisation de l’assemblée générale mixte du 12 septembre 2002 et a décidé d’émettre des OBSAR (obligations assorties de bons de souscription d’actions).
— Caractéristiques des obligations :

Au 31 mars 2005, 716 746 obligations sont en circulation.
— Caractéristique des BSAR (bons de souscription d’actions remboursables) :
Au 31 mars 2005, 1 433 492 BSAR restent en circulation.

Note 15. Autres dettes et comptes de régularisation. — Les autres dettes et comptes de régularisation se décomposent de la manière suivante :

31/03/05

31/03/04

Dettes sociales

14 010

18 165

Impôts différés passifs (1)

11 455

5 136

Autres dettes fiscales (2)

44 668

21 020

Autres dettes (3)

12 928

1 893

Produits constatés d’avance (4)

11 592

7 987

Total

94 653

54 201

(1) IDP :

31/03/05

31/03/04

Subventions

7 129

3 678

Marque TLC

3 277

 

Autres retraitements de consolidation

1 049

1 458

La variation des impôts différés passifs est principalement liée à l’augmentation des subventions de la société Ubisoft Divertissements Inc. pour 7 M€.
(2) La variation des autre dettes fiscales s’explique principalement par l’augmentation de la T.V.A. pour 22 M€ liée à la forte saisonnalité du quatrième trimestre.
(3) La variation des autres dettes s’explique par les appels de marge liés à l’equity swap pour 11 M€ (cf. 1.8. Engagements hors bilan).
(4) Les produits constatés d’avance comprennent les subventions canadiennes pour 7,6 M€ et le solde correspond à du chiffre d’affaires constaté d’avance.

1.5.5. Notes sur le compte de résultat.

Note 16. Chiffre d’affaires. — Le groupe a réalisé 538 M€ de chiffre d’affaires sur l’exercice 2004/2005.
A taux de change courant, le chiffre d’affaires a progressé de 6 % par rapport à l’exercice 2003/2004 ; à taux de change constant, la croissance est de 8 %.

La répartition du chiffre d’affaires par métier est la suivante :

31/03/05

31/03/04

En K€

En %

En K€

En %

Développement

468 102

87 %

437 262

86 %

Edition/Publishing

53 805

10 %

55 929

11 %

Distribution

16 141

3 %

15 253

3 %

Total

538 048

100 %

508 444

100 %

Note 17. Autres produits d’exploitation. — Les autres produits d’exploitation se décomposent ainsi :

31/03/05

31/03/04

Production immobilisée sur les logiciels

99 976

79 775

Autre production immobilisée

698

2 037

Subventions d’exploitation

17 835

11 541

Reprises sur provisions

6 325

2 939

Risques et charges

1 085

38

Stocks

3 652

652

Clients douteux

888

1 619

Autres actifs circulants

111

259

Immobilisations incorporelles

589

343

Immobilisations corporelles

 

28

Transfert de charges

963

2 643

Autres produits

1 970

1 176

Total

127 767

100 111

Note 18. Autres charges d’exploitation. — Les autres charges d’exploitation se décomposent ainsi :

31/03/05

31/03/04

Autres charges externes

(*) 174 606

173 474

Autres charges

2 890

3 174

Total

177 496

176 648

(*) Dont 10,5 M€ de dépréciations complémentaires sur les avances et acomptes.

Les autres charges externes comprennent principalement les dépenses de publicité, les royalties, les locations immobilières et mobilières.

Note 19. Dotations aux amortissements et provisions. — Les dotations aux amortissements et provisions se décomposent ainsi :

31/03/05

31/03/04

Dotations aux amortissements des immobilisations incorporelles

116 320

118 623

Logiciels en-cours de commercialisation (1)

(2) 99 642

98 379

Développements extérieurs

(3) 13 270

16 899

Logiciels de bureautique

3 361

3 309

Logo

33

20

Autres

14

16

Dotations aux amortissements des immobilisations corporelles

6 160

6 137

Installations techniques

878

781

Matériel informatique et mobilier

4 386

4 316

Kits de développement

436

179

Matériel de transport

47

25

Matériel informatique financé par crédit-bail

413

836

Dotations charges à répartir

208

560

Dotations aux provisions sur clients

729

1 034

Dotations aux provisions sur stocks

2 093

3 555

Dotations aux provisions sur autres actifs circulants

 

111

Dotations aux provisions pour risques et charges

183

1 345

Total

125 693

131 365

(1) Les logiciels en-cours de commercialisation comprennent désormais les logiciels outils et la localisation.

(2) Dont 51,6 M€ d’amortissements complémentaires compte tenu de l’insuffisance des ventes prévisionnelles et du résultat d’exploitation attendu sur certains jeux.

(3) Dont 8,4 M€ d’amortissements complémentaires compte tenu de l’insuffisance des ventes prévisionnelles et du résultat d’exploitation attendu sur certains jeux.

Note 20. Résultat financier. — Le résultat financier se décompose ainsi :

31/03/05

31/03/04

Différences de change

(*) – 512

– 1 737

Gain sur rachat d’obligations convertibles

 

2 900

Escomptes financiers

– 2 389

– 2 987

Frais financiers et produits de cession des VMP

– 5 590

– 6 307

Dépréciation prime de remboursement et frais d’émissions sur les obligations

– 2 292

– 2 458

Dépréciation sur titres de participation et emprunt obligataire Teamchman

 

– 1 621

Intérêts sur l’equity swap

– 1 005

 

Autres dépréciations

116

128

Total

– 11 672

– 12 082

(*) Dont – 451 K€ d’impact sur l’actualisation des avances en devises.

* Ventilation par devises des différences de change :

31/03/05

31/03/04

Dollars australiens

54

633

Dollars canadiens

268

– 761

Francs suisses

 

129

Livre sterling

– 1 233

– 156

Yens japonais

154

– 321

Dollars US

18

– 1 379

Autres

227

118

Total

– 512

– 1 737

* Risques de change : Afin de limiter le risque de change du groupe, Ubisoft Entertainment S.A. couvre les risques de variations de change de plusieurs façons :
— Lorsqu’elle prête en devises à ses filiales, la maison-mère emprunte elle-même dans ces devises. Ainsi, si les cours des devises évoluent à la hausse ou à la baisse, le gain ou la perte réalisé sur le prêt est compensé par une perte ou un gain en sens inverse sur l’emprunt ;
— Les filiales de distribution versent une royaltie à la maison-mère pour rémunérer les coûts de développement engagés par celle-ci. De même, la société Ubisoft EMEA S.A.R.L. centralise les achats de produits finis pour l’ensemble de la zone et les revend ensuite en devises locales aux filiales. En parallèle Ubisoft Entertainment S.A. finance l’ensemble des studios de production mondiaux ainsi que la quasi totalité des accords de licences et de développement externes. L’ensemble des risques de change est donc centralisé sur les entités Ubisoft EMEA S.A.R.L. et Ubisoft Entertainment S.A. Lorsque des risques de change sur une même monnaie existent en sens inverse (par exemple royalties reçues et coût d’un studio dans une même monnaie), le groupe procède par compensation en utilisant des avances ou des placements en devise pour gérer les écarts de date. Les montants non compensables sont couverts par des contrats de ventes à terme, et des contrats optionnels.
Au 31 mars 2005, la somme des montants couverts donnant lieu à des achats et ventes de devises s’élevait à 64 140 K€ (cf. détail par devise et échéance note 1.8. Engagements hors bilan).

Note 21. Résultat exceptionnel. — Le résultat exceptionnel est celui dont la réalisation n’est pas liée à l’exploitation normale de l’entreprise (décret du 29 novembre 1983, art. 14). Il se décompose ainsi :

31/03/05

Reprise provision pour risques et charges

174

Autres produits exceptionnels

– 23

Total

151

Note 22. Impôts sur les résultats. — Les impôts sur les résultats se décomposent ainsi :

31/03/05

31/03/04

Impôts courants

– 4 147

365

Impôts différés

1 320

– 1 785

Total

– 2 827

– 1 420

— Impôts courants : L’impôt a été calculé pour les sociétés françaises au taux en vigueur au 31 mars 2005, soit 33,33 % plus 1,5 %.
Il existe deux groupes d’intégration fiscale :

Ventilation de l’impôt entre résultat courant et résultat exceptionnel :

31/03/05

31/03/04

Impôts sur résultat courant

– 2 868

1 686

Impôts sur résultat exceptionnel

41

– 3 106

Total

– 2 827

– 1 420

— Impôts différés :

31/03/05

31/03/04

Impôts différés actifs (voir détail note 9)

22 500

15 577

Impôts différés passifs (voir détail note 15)

11 455

5 136

— Justification de l’impôt :

31/03/05

Résultat consolidé, hors impôts, amortissement des goodwill, résultat des sociétés mises en équivalence

 

29 829

Impôt théorique (33,83 %)

 

10 092

Activation de déficits antérieurs

 

– 4 238

Ubisoft Entertainment S.A.

– 1 634

 

Ubisoft Inc.

– 1 172

 

Ubisoft EMEA S.A.R.L.

– 1 318

 

Autres

– 114

 

Régularisations d’impôts différés sur exercices antérieurs

 

– 1 336

Correction des impôts différés de Red Storm Entertainment Inc.

– 1 802

 

Correction des impôts différés dans les filiales étrangères

591

 

Autres

– 125

 

Effet des différences permanentes entre les résultats sociaux et le résultat consolidé

 

– 1 426

Ecarts d’acquisition

– 952

 

Ubisoft Entertainment S.A.

– 634

 

Autres

160

 

Incidence des variations de taux (report variable)

 

172

Taxation de sociétés étrangères à des taux différents

 

1 310

Réduction d’impôt/Crédit impôt recherche

 

– 1 747

Ubisoft Divertissements Inc.

– 254

 

Ubisoft Entertainment S.A.

– 1 289

 

Autres

– 204

 

Total impôt sur les résultats

 

2 827

1.6. Informations sectorielles.

Du fait de l’organisation du groupe et des liens commerciaux entre les différentes filiales, nous considérons que le groupe est mono marché et opère sur plusieurs secteurs géographiques.

1. Répartition du chiffre d’affaires et du résultat d’exploitation par zone géographique :

France

Allemagne

Angleterre

Reste de l’Europe

Etats-Unis, Canada

Reste du monde

31/03/05 total

Chiffre d’affaires

68 555

53 300

83 198

89 289

222 541

21 165

538 048

Autres produits d’exploitation

107 861

350

184

851

18 053

468

127 767

Achats consommés

– 90 047

– 4 533

– 4 870

– 12 705

– 65 652

– 2 208

– 180 015

Mouvements intercompagnies (1)

723

– 10 226

– 28 672

– 18 500

50 844

5 831

 

Charges de personnel

– 47 123

– 3 688

– 3 601

– 10 230

– 61 794

– 9 266

– 135 702

Autres charges d’exploitation

– 73 685

– 10 174

– 14 516

– 13 772

– 59 577

– 5 772

– 177 496

Impôts et taxes

– 3 938

– 30

– 112

– 240

– 871

– 368

– 5 559

Dotations aux amortissements et aux provisions

– 118 732

– 215

– 598

– 759

– 4 557

– 832

– 125 693

Contributions refacturées (2)

178 686

– 22 403

– 29 221

– 31 348

– 87 245

– 8 469

 

Résultat d’exploitation

22 300

2 381

1 792

2 586

11 742

549

41 350

(1) Facturation des produits achetés pour le compte des filiales et refacturés à leur coût d’achat.

(2) La société-mère, ainsi que la société Ubisoft EMEA S.A.R.L. facturent aux filiales une contribution sous forme de royautés qui sert à supporter les coûts de développement (amortissements des jeux, développements internes et externes, royautés) et les coûts de siège.

2. Répartition des actifs par zone géographique :

Actif net

France

Allemagne

Angleterre

Reste Europe

Etats-Unis, Canada

Reste du monde

31/03/05 total

Ecarts d’acquisition

51 167

9 688

 

3 833

52 708

 

117 396

Immobilisations incorporelles

159 708

37

 

118

12 639

330

172 832

Immobilisations corporelles

4 396

93

379

757

8 048

2 129

15 802

Immobilisations financières

916

107

96

138

291

429

1 977

Titres mis en équivalence

2 026

 

 

 

 

 

2 026

Actif immobilisé

218 213

9 925

475

4 846

73 686

2 888

310 033

 

 

 

 

 

 

 

Stocks et en-cours

2 555

1 838

3 815

3 554

9 557

530

21 849

Avances et acomptes versés

15 829

48

 

11

8 696

109

24 693

Clients et comptes rattachés

11 516

6 834

8 804

29 553

78 621

5 648

140 976

Autres créances et Comptes de régularisation

36 843

8 587

12 171

2 542

40 720

1 328

102 191

Valeurs mobilières de placement

60 859

 

 

 

 

 

60 859

Disponibilités

110 644

195

411

7 973

16 693

5 215

141 131

Actif circulant

238 246

17 502

25 201

43 633

154 287

12 830

491 699

Total actif

456 459

27 427

25 676

48 479

227 973

15 718

801 732

1.7. Rémunération des dirigeants.

Le montant de la rémunération brute totale versée aux dirigeants au cours de l’exercice par la société, par les sociétés contrôlées au sens de l’article L. 233-16, et par la société contrôlant celle dans laquelle ils exercent leur mandat, a été de 1 002 K€. Aucun jeton de présence n’a été versé.

Aucun crédit, aucune avance n’a été alloué aux dirigeants de la société conformément à l’article L. 225-43 du Code de commerce.

Identité du dirigeant

31/03/05

31/03/04

Rémunération brute totale versée

Avantages en nature versés

Rémunération brute totale versée

Avantages en nature versés

M. Yves Guillemot

200 400 €

Néant

193 130 €

Néant

M. Gérard Guillemot

200 400 €

Néant

189 315 €

381 €

M. Michel Guillemot

200 400 €

Néant

185 505 €

Néant

M. Claude Guillemot

200 400 €

Néant

177 890 €

Néant

M. Christian Guillemot

200 400 €

Néant

177 890 €

Néant

Mme Yvette Guillemot n’est pas rémunérée pour les fonctions d’administrateur qu’elle exerce au sein du groupe Ubisoft.

1.8. Engagements hors bilan.

31/03/05

Echéance

31/03/04

Cautions et garanties données

 

32 927

 

28 053

Débiteur :

Type de garantie :

 

 

 

Ubisoft Divertissements Inc.

Garantie remboursement prêt

2 542

26/01/06

 

Ubisoft GmbH

Garantie de paiement de créances

10 226

Illimitée

 

Ubisoft Entertainment S.A.

Garantie de cours des BSA

1 543

11/03/06

 

Ubisoft Divertissements Inc.

Lettre de confort

2 033

Négociation annuelle

 

Ubisoft EMEA S.A.R.L.

Stand by letter

2 000

31/03/05

 

Ubisoft Inc.

Garantie des engagements commerciaux

2 314

Fin de la relation commerciale

 

Ubisoft Inc.

Stand by letter

771

31/12/04

 

Ubisoft EMEA S.A.R.L.

Stand by letter

2 000

30/03/05

 

Ubisoft Nordic As

Garantie de paiement

1 352

30/06/04

 

Ubisoft EMEA S.A.R.L.

Stand by letter

3 000

30/06/05

 

Ubisoft GmbH

Garantie

600

01/06/05

 

Ubisoft Inc.

Stand by letter

1 543

31/05/05

 

Ubisoft Inc.

Stand by letter

1 543

30/06/05

 

Sûretés réelles consenties

 

Néant

 

Néant

Couvertures de change

 

64 140

 

28 136

Dollars US

Vente à terme et swap

36 073

Mars 2005
à juin 2005

 

Livre sterling

Vente à terme et swap

17 232

Mars 2005
à avril 2005

 

Dollars canadiens

Vente à terme et swap

8 452

Mars 2005
à mai 2005

 

Dollars australiens

Vente à terme et swap

2 383

Mars 2005
à avril 2005

 

Effets escomptés non échus

 

982

 

Néant

1. Contrat d’equity swap. — Dans le cadre de l’opération signée avec le Crédit lyonnais le 30 septembre 2003 et prorogée le 5 janvier 2005 pour une année, celui-ci cèdera ses titres au terme de l’opération soit le 28 février 2006. La totalité des éventuelles fluctuations de l’action par rapport au prix de cession de 18,66 € sera intégralement enregistrée par Ubisoft. Les variations entre la date de signature du contrat et son échéance sont inscrites en comptes transitoires en attente de régularisation. Les gains latents ne sont pas constatés en compte de résultat. Les pertes latentes doivent faire l’objet d’une provision pour risques et charges. Au 31 mars 2005, le gain latent est de 10 960 K€.
Compte tenu des actions cédées (918 137 titres) une baisse d’un euro du titre par rapport au prix de cession (18,66 €) aurait un impact de 918 137 €.
Le Crédit lyonnais pourra anticiper la cession de tout ou partie de ces titres à la demande d’Ubisoft.

2. Crédit-bail :

Valeur d’origine

Amortissement

Valeur nette

Redevances payées

Redevances restant à payer

Valeur résiduelle

– 1 an

+ 1 an

1 217

993

224

149

145

103

48

Les contrats de crédit-bail concernent principalement du matériel informatique dont la durée du contrat n’excède pas 3 ans.

3. Autorisations. — Les lignes de crédit court terme sont de 76,5 M€, elles sont non confirmées et révocables sous préavis de 30 jours.
Les crédits confirmés bilatéraux représentent 6,6 M€ et ne sont pas utilisés au 31 mars 2005. Ces crédits sont libellés en euros.
Le crédit syndiqué est confirmé pour un montant de 97,5 M€ ; il n’est pas utilisé au 31 mars 2005.

4. Autres engagements :
— Versements futurs de garanties : Différents produits sont commercialisés selon des contrats de licences signés par le groupe. Au 31 mars 2005 les engagements pris prévoient le versement futur de royalties avec des minima garantis. Les engagements souscrits au titre de ce minimum garanti s’élèvent à 28,3 M€.
— Droit individuel à la formation : La loi du 4 mai 2004 reconnaît aux salariés français un droit individuel à la formation (DIF). Ce nouveau droit leur permet, à leur initiative mais avec l’accord de l’employeur, de bénéficier d’actions de formation.
Chaque année, en fonction des dispositions conventionnelles applicables dans les sociétés, les salariés à temps complet acquièrent un droit d’une durée comprise entre 20 et 21 heures.
Les droits acquis annuellement sont cumulables sur une durée de 6 ans.
Il n’y a pas d’autres engagements hors bilan significatifs.

1.9. Evénements postérieurs à la clôture.

Le 13 mai 2005 un crédit syndiqué de 100 millions d’euros a été signé entre Ubisoft Entertainment S.A. et dix banques. Il remplace le crédit syndiqué de 130 millions d’euros signé le 13 août 2001 et porté à 97,5 millions d’euros le 22 avril 2002.
Ce crédit, d’une durée initiale de 3 ans, peut être reconduit une année supplémentaire pour 100 % du montant initial en fonction du ratio de dette nette/EBITDA.

1.10. Effectifs.

Les effectifs au 31 mars 2005 se répartissent comme suit :

31/03/05

31/03/04

Europe

915

911

Asie

353

234

Canada

1 110

719

Etats-Unis

321

307

Maroc

42

52

Roumanie

218

114

Australie

13

15

Total

2 972

2 352

L’effectif moyen sur l’exercice 2004/2005 est de 2 705 personnes.
Il n’y a pas d’intéressement, ni de participation salariale dans le groupe.

2. — Comptes sociaux d’Ubisoft Entertainment S.A. au 31 mars 2005.

2.1. Bilan d’Ubisoft Entertainment S.A.
(En milliers d’euros.)

Actif

Notes

31/03/05

31/03/04

31/03/03

Brut

Amortissements/Dépréciations

Net

Net

Net

Immobilisations incorporelles

1

459 501

297 075

162 426

153 183

168 728

Fonds de commerce

 

 

 

 

1 524

1 524

Immobilisations corporelles

2

6 575

4 316

2 259

2 749

4 400

Immobilisations financières

3

245 040

743

244 297

216 951

199 132

Actif immobilisé

 

711 116

302 134

408 982

374 407

373 784

Stocks et en-cours

 

 

 

 

22

118

Avances et acomptes versés

4

15 520

 

15 520

20 491

44 576

Clients et comptes rattachés

5

124 271

 

124 271

58 465

96 648

Autres créances

 

32 038

 

32 038

11 760

38 178

Valeurs mobilières de placement

8

60 970

111

60 859

43 131

24 211

Disponibilités

 

39 897

 

39 897

13 035

2 730

Actif circulant

 

272 696

111

272 585

146 904

206 461

Prime de remboursement des obligations

9

2 825

 

2 825

4 518

7 437

Comptes de régularisation

10

2 791

 

2 791

4 106

4 524

Total actif

 

989 428

302 245

687 183

529 935

592 206

Passif

Notes

31/03/05

31/03/04

31/03/03

Capital

 

5 594

5 451

5 437

Primes

 

274 795

268 377

267 743

Réserves

 

– 13 185

– 14 491

– 20 390

Résultat de l’exercice

 

20 085

1 305

5 900

Subventions d’investissement nettes

 

 

33

94

Capitaux propres

14

287 289

260 675

258 784

Provisions pour risques et charges

 

30

817

905

 

 

 

 

Emprunts obligataires

15

173 494

173 490

129 046

Dettes (1) (2)

15

108 209

57 990

149 083

Dettes financières diverses (3)

15

50 831

3 905

7 492

Dettes fournisseurs et comptes rattachés

 

20 421

10 221

19 056

Dettes fiscales et sociales

 

9 894

3 070

6 921

Dettes sur immobilisations

 

20 239

17 411

17 592

Autres dettes

16

12 811

2 120

2 678

Total des dettes

 

395 899

268 207

331 868

Comptes de régularisation

17

3 967

236

649

Total passif

 

687 183

529 935

592 206

(1) Dont dettes à moins d’1 an

 

108 209

57 990

84 083

Dont dettes à plus d’1 an

 

 

 

65 000

(2) Dont concours bancaires courants et soldes créditeurs de banque

 

108 209

57 990

146 169

(3) Comptes courants

 

 

 

 

2.2. Compte de résultat d’Ubisoft Entertainment S.A.
(En milliers d’euros.)

Notes

Exercice de 12 mois clos le 31/03/05

Exercice 31/03/04 pro forma

Exercice de 12 mois clos le 31/03/04

Exercice de 12 mois clos le 31/03/03

Production de l’exercice

18

294 529

244 672

165 872

128 696

Autres produits d’exploitation et transferts de charges

19

12 712

14 245

14 245

16 574

Total produits d’exploitation

 

307 241

258 917

180 117

145 270

Achats stockés et autres approvisionnements

 

– 25

– 1

– 1

11 382

Variations de stocks

 

 

95

95

260

Autres achats et charges externes

20

168 285

148 296

69 496

53 864

Impôts et taxes

 

2 088

2 150

2 150

783

Charges de personnel

 

741

710

710

674

Autres charges

 

294

422

422

677

Dotations aux amortissements et aux provisions

21

116 798

110 610

110 610

71 113

Total charges d’exploitation

 

288 181

262 282

183 482

138 753

Résultat d’exploitation

 

19 060

– 3 365

– 3 365

6 517

 

 

 

 

 

Produits financiers de participations

 

81

201

201

 

Produits des autres valeurs mobilières et créances de l’actif immobilisé

 

 

50

50

49

Autres intérêts et produits assimilés (1)

 

1 348

4 696

4 696

2 465

Reprises sur provisions

 

12 024

1 827

1 827

3 424

Différences positives de change

 

8 910

10 406

10 406

12 049

Produits nets sur cessions de valeurs mobilières de placement

 

254

8

8

202

Total produits financiers

 

22 617

17 188

17 188

18 189

Dotations aux provisions

 

2 396

5 352

5 352

11 112

Autres intérêts et charges assimilées (2)

 

11 026

6 852

6 852

7 694

Différences négatives de change

 

7 055

9 291

9 291

6 742

Charges nettes sur cessions de valeurs mobilières de placement

 

 

 

 

 

Total charges financières

 

20 477

21 495

21 495

25 548

Résultat financier

22

2 140

– 4 307

– 4 307

– 7 359

Résultat courant

 

21 200

– 7 672

– 7 672

– 842

Résultat exceptionnel

23

– 2 375

9 073

9 073

6 694

Résultat avant impôts

 

18 825

1 401

1 401

5 852

Impôts sur les bénéfices

24

– 1 260

96

96

– 48

Résultat net de l’exercice

 

20 085

1 305

1 305

5 900

(1) Dont produits concernant les entreprises liées 

 

1 121

1 235

1 235

2 329

(2) Dont charges concernant les entreprises liées

 

806

931

931

485

2.3. Tableau de variation des capitaux propres.
(En milliers d’euros.)

Solde au 31/03/04

Affectation
du résultat
mars 2004

Augmentation de capital par apport en numéraire et conversion d’obligations

Résultat
avril 2005

Solde au 31/03/05

Proposition d’affectation
du résultat
avril 2005

Solde au 31/03/05 après affectation du résultat
avril 2005

Capital

5 450

 

144

 

5 594

 

5 594

Prime d’émission

268 377

 

6 418

 

274 795

 

274 795

Réserve légale

505

 

 

 

505

 

505

Réserves réglementées

238

 

 

 

238

 

238

Autres réserves

11 665

 

 

 

11 665

– 5 508

6 157

Report à nouveau débiteur

– 26 898

1 305

 

 

– 25 593

25 593

 

Résultat de l’exercice

1 305

– 1 305

 

20 085

20 085

– 20 085

 

Subventions d’investissement

33

 

– 33

 

 

 

 

Total

260 675

 

6 529

20 085

287 289

 

287 289

2.4. Tableau de financement.
(En milliers d’euros.)

31/03/05

31/03/04

Flux d’exploitation :

 

 

Bénéfice net

20 085

1 305

Amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles

116 209

111 909

Amortissements des charges à répartir

 

675

Variations des provisions

– 9 742

– 22 094

Subventions

– 33

– 61

Flux liés aux cessions d’immobilisations

5 906

457

Marge brute d’autofinancement

132 425

92 191

 

 

Stocks

22

95

Clients

– 65 803

35 966

Avances

3 089

19 474

Autres actifs

– 19 467

25 766

Fournisseurs

13 152

– 7 192

Autres passifs (1)

21 201

– 3 330

Total des flux BFR

– 47 806

70 779

Flux liés aux investissements :

 

 

Acquisitions d’immobilisations incorporelles

– 122 918

– 91 059

Acquisitions d’immobilisations corporelles

– 103

– 276

Acquisitions de titres de participation

– 23 695

– 19 235

Acquisitions d’autres immobilisations financières

– 15

– 210

Charges à répartir

 

– 1 099

Cessions des immobilisations

2 453

3 894

Remboursements des prêts et autres immobilisations

236

6

Total des flux liés aux investissements

– 144 044

– 107 979

Flux des opérations de financement :

 

 

Nouveaux emprunts à long et moyen terme

 

54 974

Remboursement des emprunts obligataires

 

– 9 500

Remboursement des emprunts à long et moyen terme

 

 

Augmentation de capital

144

13

Augmentation de la prime d’émission

418

633

Augmentation de la prime d’émission des ABSA

1 262

 

Augmentation de la prime d’émission du PEG

4 738

 

Variation des comptes courants

46 924

– 3 587

Total des flux des opérations de financement

53 486

42 533

Variation de trésorerie

– 5 938

97 524

Trésorerie à l’ouverture de l’exercice

– 1 171

– 98 694

Trésorerie à la clôture de l’exercice

– 7 109

– 1 170

(1) Dont variation du contrat d’equity swap pour 10 578 K€ et variation des dettes de T.V.A. pour 7 984 K€.

2.5. Annexes aux comptes sociaux.

Les notes et tableaux ci-après, présentés en milliers d’euros, font partie intégrante des comptes annuels de l’exercice clos le 31 mars 2005 et constituent l’annexe au bilan.
L’exercice a une durée de 12 mois couvrant la période du 1er avril 2004 au 31 mars 2005.

2.5.1. Faits marquants de l’exercice.

Ubisoft Entertainment S.A. a fait l’option au crédit d’impôt recherche sur l’exercice, et a constaté à son compte de résultat un produit d’impôt de 1 290 K€.
Le fonds de commerce a été revendu à la filiale Suisse, Ubi Games S.A. au 31 mars 2005 pour 1 524 K€.
— Cessions de titres : Le 26 avril 2004, la participation détenue dans la société Ubisoft World Studios S.A.R.L. a été cédée à la société Ludimédia S.A.S. pour 200 K€. A la suite de cette opération, Ludimedia S.A.S. a été renommée Ubisoft World Studios S.A.S.
Le 29 juillet 2004, la participation détenue dans la société Ubisoft Marketing et Communication S.A.S. a été cédée à la société Ubisoft France S.A.S. pour 350 K€.
Le 3 janvier 2005, la participation détenue dans la société Ubi.com S.A. a été cédée à la société Ubisoft EMEA S.A.R.L. pour 300,5 K€.
— Liquidations : Le 30 juin 2004, la participation détenue dans la société Teamchman S.A. a été soldée suite à la liquidation de la société.
Le 31 août 2004, la participation détenue dans la société Cybersearch S.A. a été soldée suite à la liquidation de la société.
— Acquisitions de titres : Suite à l’acquisition de 6 284 876 titres Gameloft S.A., le 16 avril 2004, Ubisoft Entertainment S.A. détient au 31 mars 2005, 27,34 % des droits de vote.
Le 31 mars 2005, Ubisoft Entertainment S.A. a acquis 100 % des titres Blue Byte GmbH détenus initialement par sa filiale Red Storm Entertainment Inc. pour un montant de 412,6 K€.
— Achat d’actifs: Le 25 octobre 2004, la société Ubisoft Entertainment S.A. a acheté la technologie, les outils et les codes sources des jeux de sport d’équipes de la société Microsoft Corporation pour un montant de 4 000 000 $.
— Augmentations de capital : En septembre 2004, Ubisoft Entertainment S.A. a augmenté sa participation au capital d’Ubisoft GmbH par apport en numéraire de 2 000 K€.
En septembre 2004, Ubisoft Entertainment S.A. a augmenté sa participation au capital d’Ubisoft Warenhandels GmbH par incorporation de compte courant à hauteur de 920 K€.
En mars 2005, Ubisoft Entertainment S.A. a augmenté sa participation au capital de Shanghaï Ubi Computer Software Co Ltd par incorporation de compte courant à hauteur de 1 571 K€.
— Actions propres : Le 5 janvier 2005, Ubisoft Entertainment S.A. a prolongé d’une année le contrat d’equity swap avec le Crédit lyonnais. Ce contrat porte sur 918 137 actions Ubisoft Entertainment S.A., cédées à 18,66 €.
Au 31 mars 2005, Ubisoft Entertainment S.A. détient 8 473 de ses propres actions, comptabilisées en valeurs mobilières de placement, acquises pour une valeur globale de 374 K€.

2.5.2. Comparabilité des comptes.

Suite à l’évolution des positions fiscales en matière de calcul de la valeur ajoutée dans les industries du cinéma et de la production de logiciels commerciaux, et à compter du 1er avril 2004, les coûts de développement sous-traités aux filiales du groupe sont dorénavant enregistrés en compte de charges de sous-traitance et transférés en immobilisation par le biais d’un compte de production immobilisée.
Au 31 mars 2005, le montant de ces coûts de développement s’élève à 101,5 M€, à 78,8 M€ au 31 mars 2004 et 71,5 M€ au 31 mars 2003.
Pour un souci de comparabilité la colonne « Exercice 31/03/04 pro forma » intègre cette modification pour l’exercice précédant.
Cette modification de présentation n’a aucun impact sur le résultat d’exploitation d’Ubisoft Entertainment S.A.

2.5.3. Principes comptables.

Les conventions générales comptables ont été appliquées dans le respect du principe de prudence conformément aux règles de base :
— continuité de l’exploitation ;
— permanence des méthodes comptables d’un exercice à l’autre ;
— indépendance des exercices,
et conformément aux règles générales d’établissement et de présentation des comptes annuels.
La méthode de base retenue pour l’évaluation des éléments inscrits en comptabilité est la méthode des coûts historiques.
Les méthodes comptables appliquées sont conformes aux pratiques du secteur. Les comptes annuels d’Ubisoft Entertainment S.A. suivent les dispositions relatives aux comptes individuels du règlement n° 99-03 homologué par l’arrêté du 22 juin 1999.

2.5.4. Règles et méthodes comptables.

Immobilisations incorporelles. — Les immobilisations incorporelles comprennent :
— les logiciels de bureautique : amortis sur 1 an (linéaire) ;
— les frais relatifs à l’ERP : amortis sur 5 ans (linéaire) ;
— les logiciels commerciaux : amortis sur 3 ans (linéaire) ;
— le logo : amorti sur 10 ans (linéaire) ;
— les marques.
* Les logiciels commerciaux : Les coûts de production des logiciels commerciaux, qu’ils soient produits en interne ou externalisés, sont comptabilisés au poste « Immobilisations incorporelles en-cours de production » (compte 232) au fur et à mesure de l’avancement du développement. A dater de leur première commercialisation, ils sont transférés dans les comptes « Logiciels en-cours de commercialisation » ou « Développements extérieurs » (comptes 208).
A compter du 1er avril 2004 les coûts de développement sous-traités aux filiales du groupe sont enregistrés en compte de charges de sous-traitance et transférés en immobilisation par le biais d’un compte de production immobilisée.
Les logiciels commerciaux sont amortis en linéaire, sur 3 ans, à partir de leur date de lancement commercial. Les coûts de production des logiciels commerciaux externalisés sont comptabilisés au compte 232 ou en avances et acomptes selon les règles définies par le Conseil d’Etat (CE n° 62547 du 12 février 1988 et n° 65009 du 25 novembre 1989).
Lorsque les ventes se révèlent inférieures aux prévisions et à la rentabilité d’exploitation attendue, un amortissement complémentaire est pratiqué. La rentabilité d’exploitation est déterminée par rapport au résultat d’exploitation retraité des dotations aux amortissements d’exploitation.
* Les marques : Les marques acquises sont comptabilisées à leurs coûts d’acquisition ; pour les marques créées, les frais de dépôt sont immobilisés.
Les marques ne sont pas amorties. Des tests de dépréciation sont réalisés sur les marques significatives ou pouvant présenter des indices de perte de valeur. La valeur recouvrable des marques est alors estimée en fonction de l’évolution du chiffre d’affaires de la branche d’activité concernée, de sa contribution au résultat de l’ensemble consolidé et de ses cash-flow actualisés. Quand cette valeur est inférieure à la valeur comptable, des amortissements sont constatés.

Immobilisations corporelles. — Elles sont comptabilisées à leur coût historique. Les taux d’amortissement pratiqués sont les suivants :
— Matériels : 5 ans (linéaire) ;
— Agencements et aménagements : 5 et 10 ans (linéaire) ;
— matériels informatiques : 3 ans (dégressif) ;
— mobilier de bureau : 10 ans (linéaire).

Immobilisations financières. — Les titres de participation sont valorisés au coût historique, hors frais d’acquisition.
La valeur d’inventaire de la participation est appréciée à la fin de chaque exercice en fonction de la situation nette de la filiale à cette date, de la valeur boursière à la date de clôture si la société est cotée, et/ou en tenant compte des perspectives de rentabilité à moyen-terme. Une provision pour dépréciation est constituée s’il y a lieu.
Les dépôts et cautionnements sont enregistrés sur la base des montants payés.

Avances et acomptes versés. — Les avances et acomptes concernent essentiellement des droits de diffusion et de reproduction (licences) acquis auprès d’éditeurs tiers. La signature de contrats de licences donne lieu au paiement de montants garantis. Ces montants sont comptabilisés au compte 409 pour leur valeur nette (règles du Conseil d’Etat n° 62547 du 12 février 1988 et n° 65009 du 25 novembre 1989).
Ces avances et acomptes sont rapportés au compte de résultat sur la base des contrats signés avec les éditeurs (soit à l’unité, soit en fonction de la marge brute ou du chiffre d’affaires), ou amortis en linéaire pour les flat fees (montant fixe).
A la clôture de l’exercice, la valeur nette comptable est comparée avec les perspectives de ventes auxquelles sont appliquées les conditions du contrat. Si elles ne sont pas suffisantes, une dotation complémentaire au compte de résultat est alors pratiquée en conséquence.

Clients et comptes rattachés. — Les clients et comptes rattachés sont évalués à leur valeur nominale. Ils font l’objet, le cas échéant, d’une provision pour dépréciation en fonction de leur probabilité de recouvrement à la clôture.

Valeurs mobilières de placement. — Les valeurs mobilières sont constituées d’actions propres, de participations dans des fonds de placement et de placements à court terme, qui sont valorisés à leur prix d’achat ou à leur valeur de marché lorsque celle-ci est inférieure.

Conversion des dettes et des créances en devises. — Elles sont converties aux taux en vigueur au 31 mars 2005. L’écart de conversion en résultant est inscrit au bilan sous une rubrique spécifique. Une provision pour risques de change est comptabilisée si la conversion fait apparaître des pertes latentes.

Couvertures de change. — Comme les couvertures sont gérées au niveau global, Ubisoft a décidé de ne pas appliquer le traitement comptable de couverture dans le cadre de la couverture de son risque de change.

Provisions pour risques et charges. — Des provisions pour risques et charges sont constituées lorsque des risques et charges nettement précis quant à leur objet, mais dont la réalisation est incertaine, sont rendus probables par des événements survenus ou en-cours.
Au 31 mars 2005, les provisions pour risques et charges ne concernent que les risques de change liés à l’actualisation des créances et dettes libellées en monnaies étrangères.

2.5.5. Notes sur le bilan.

Note 1. Immobilisations incorporelles. — Les immobilisations incorporelles se décomposent ainsi :
— Immobilisations :

Au 31/03/04 brut

Augmentations

Diminutions

Reclassement des logiciels en-cours de production

Autres reclassements

Au 31/03/05 brut

Logiciels en-cours de commercialisation (1)

237 285

105 226

9 802

– 8 577

1 759

325 891

Développements extérieurs

23 402

16 578

779

– 2 978

46

36 269

Logiciels en-cours de production

74 158

 

 

11 555

 

85 713

ERP

7 288

 

 

 

1 637

8 925

Logo

335

 

 

 

 

335

Licences d’exploitation

1 423

278

 

 

 

1 701

Autres immobilisations incorporelles en-cours

1 423

836

 

 

– 1 607

652

Autres

131

 

116

 

 

15

Total

345 445

122 918

10 697

 

1 835

459 501

(1) Les logiciels en-cours de commercialisation comprennent désormais les logiciels outils et la localisation.

— Amortissements :

Au 31/03/04 cumulés

Augmentations

Diminutions

Reclassements

Au 31/03/05 cumulés

Logiciels en-cours de commercialisation (1)

171 681

100 912

9 803

 

262 790

Développements extérieurs (2)

18 059

13 249

1 368

46

29 986

ERP

1 608

1 711

 

 

3 319

Logo

20

33

 

 

53

Licences d’exploitation

894

149

116

 

927

Total

192 262

116 054

11 287

46

297 075

(1) Au cours de l’exercice, une dotation complémentaire de 51,6 M€ a été comptabilisée compte tenu de l’insuffisance des ventes prévisionnelles et du résultat d’exploitation attendu sur certains jeux.

(2) Dont 8,4 M€ d’amortissements complémentaires compte tenu de l’insuffisance des ventes prévisionnelles et du résultat d’exploitation attendu sur certains jeux.

— Fonds de commerce :

Nature

Au 31/03/04 cumulés

Augmentation

Diminution

Au 31/03/05 cumulés

Distribution Suisse

1 524

 

1 524

 

Total

1 524

 

1 524

 

Le fonds de commerce a été revendu à la filiale Suisse, Ubi Games S.A. au 31 mars 2005 pour son prix d’achat. Le prix de vente a été diminué des loyers facturés par Ubisoft Entertainment S.A. depuis le rachat du fonds de commerce Guillemot en septembre 2001 (loyers considérés comme des acomptes sur le prix de vente).

Note 2. Immobilisations corporelles. — Les immobilisations corporelles se décomposent ainsi :
— Immobilisations :

Au 31/03/04 brut

Augmentations

Diminutions

Au 31/03/05 brut

Agencements et installations générales

3 701

42

 

3 743

Matériel de transport

11

 

 

11

Matériel informatique et mobilier

3 039

16

274

2 781

Immobilisations corporelles en-cours

27

45

32

40

Total

6 778

103

306

6 575

— Amortissements :

Au 31/03/04 cumulés

Augmentations

Diminutions

Au 31/03/05 cumulés

Agencements

1 221

361

 

1 582

Matériel de transport

1

2

 

3

Matériel informatique et mobilier

2 807

176

252

2 731

Total

4 029

539

252

4 317

Note 3. Immobilisations financières. — Les immobilisations financières se décomposent ainsi :
— Immobilisations:

Brut au 31/03/04

Augmentations

Diminutions

Brut au 31/03/05

Titres de participation

227 811

23 695

6 809

244 697

Autres titres immobilisés

 

 

 

 

Obligations

200

 

200

 

Dépôts et cautionnements

363

15

36

342

Total

228 374

23 710

7 045

245 039

La variation des titres de participation est principalement due :

La diminution de 6 809 K€ est essentiellement liée à la liquidation des sociétés Teamchman S.A. (3 349 K€ pour les titres de participation et 200 K€ pour les autres titres immobilisés) en juin 2004, Cybersearch S.A. (149 K€) en août 2004 et aux cessions des titres des sociétés Ubi.com S.A. et Ubisoft Marketing et Communication.

Informations générales sur la société cotée :

Société cotée

Gameloft S.A.

Valeur comptable au 31 mars 2005 (en €)

32 183 525

Nombre de titres

18 522 923

Valeur d’une action au 31 mars 2005 (en €)

3,15

Reprise sur l’exercice

 

Dépréciation sur l’exercice

 

— Provisions :

Au 31/03/04 cumulés

Augmentations

Diminutions

Au 31/03/05 cumulés

Titres de participation

11 223

74

10 554

743

Obligations

200

 

200

0

Total

11 423

74

10 754

743

La diminution des provisions correspond principalement aux reprises des provisions sur les sociétés Teamchman S.A. pour 3,3 M€ liquidées sur l’exercice.
Par ailleurs, compte tenu des perspectives de développement à moyen terme de la société Ubisoft France S.A.S., les titres de cette société ont fait l’objet d’une reprise de provision pour 6,6 M€.

Note 4. Avances et acomptes versés. — Il s’agit principalement des avances garanties versées sur les contrats de licences.

Au 31/03/04 net

Nouvelles garanties

Reclassement

Dépréciation

Dépréciation complémentaire

Au 31/03/05 net

Licences

20 491

16 646

– 1 758

9 341

10 518

15 520

Total

20 491

16 646

– 1 758

9 341

10 518

15 520

Compte tenu de l’insuffisance des perspectives de ventes de certains jeux, une dépréciation complémentaire de 10,5 M€ a été prise en compte en résultat au 31 mars 2005.

Note 5. Clients et comptes rattachés. — Le poste « Clients et comptes rattachés » se répartit comme indiqué ci-après :

Au 31/03/05

Au 31/03/04

Brut

Provision

Net

Net

Clients

124 271

 

124 271

58 465

Total

124 271

 

124 271

58 465

Le poste client est essentiellement constitué de créances intra-groupe.
L’augmentation des créances clients est liée à la saisonnalité de notre chiffre d’affaires très significatif sur le quatrième trimestre.

Note 6. Etat des échéances des créances et des dettes :

Etat des créances

Montant brut

A – 1 an

A + 1 an

Créances de l’actif immobilisé

 

 

 

Autres immobilisations financières

342

 

342

Créances de l’actif circulant

 

 

 

Clients douteux

 

 

 

Clients et comptes assimilés

124 271

124 271

 

Etat (crédit de T.V.A., divers)

5 446

5 446

 

Groupe et associés

26 574

26 574

 

Avances et acomptes

15 520

15 520

 

Autres débiteurs divers

18

18

 

Charges constatées d’avance

1 424

1 424

 

Total

173 595

173 253

342

Etat des dettes

Montant brut

A – 1 an

A + 1 an

Emprunts obligataires convertibles

172 038

24 875

147 162

Emprunts et dettes auprès des établissements de crédit

109 665

109 665

 

Emprunt, dettes financières diverses

50 831

50 831

 

Dettes fournisseurs et comptes rattachés

20 421

20 421

 

Dettes fiscales et sociales

9 894

9 894

 

Autres dettes

12 811

12 811

 

Dettes sur immobilisations

20 239

20 239

 

Produits constatés d’avance

3 857

3 857

 

Total

399 756

252 593

147 162

Emprunts bancaires souscrits en cours d’exercice

 

 

 

Rachat d’Océane en cours d’exercice

 

 

 

Emprunt bancaire remboursé en cours d’exercice

 

 

 

Montant des dettes contractées en compte courant

46 925

 

 

Note 7. Produits à recevoir :

31/03/05

31/03/04

Avoirs fournisseurs à recevoir

3 620

2 619

Produits non facturés

12 953

3 513

Intérêts à recevoir

18

62

Total

16 591

6 194

Note 8. Valeurs mobilières de placement :

Nature

Dénomination

Nombre

Prix d’achat moyen (en €)

Valeur brute (en K€)

Cours de clôture

Provision
(en K€)

Valeur nette (en K€)

Pourcentage du capital

Actions propres

Ubisoft Entertainment S.A.

(1) 8 473

44,107

374

31,02

111

263

0,05 %

FCP

Etoile Mone Euribor

30

101 026,59

3 031

101 026,59

 

3 031

 

Sicav

CPR Cash SI

1 200

19,167

23 000

19 167

 

23 000

 

Sicav

Sogemone

51

226 756,62

11 564

227 119

 

11 564

 

FCP

Centrale Monétaire

8 127

2 830,18

23 001

2 830,18

 

23 001

 

 

 

 

60 970

 

111

60 859

 

(1) Y compris les 5 500 actions du contrat de liquidité.

Note 9. Prime de remboursement des obligations. — A l’origine le montant de la prime de remboursement des Océane constatée à l’actif est de 16 380 K€.
L’amortissement de cette prime se fait au prorata des intérêts courus, soit 6 271 K€ au 31 mars 2005.
Le rachat de 1 400 699 obligations sur les exercices précédents a entraîné une diminution de la prime de remboursement de 7 284 K€.
Ce qui donne une prime de remboursement nette au 31 mars 2005 de 2 825 K€.

Note 10. Comptes de régularisation :

Au 31/03/04 cumulés

Augmentations

Diminutions

Au 31/03/05 cumulés

Charges constatées d’avance

1 223

1 423

1 223

1 423

Frais d’émission d’emprunts et Océane

2 142

 

804

1 338

Ecart de conversion actif

741

30

741

30

Total

4 106

1 453

2 768

2 791

Ce poste comprend les charges constatées d’avance, les frais d’emprunt d’obligations convertibles amortis sur la durée de l’emprunt et les écarts de conversion actif des créances et dettes.

Note 11. Charges à payer :

31/03/05

31/03/04

Intérêts sur emprunts auprès des établissements de crédit

1 456

1 452

Agios bancaires à payer

231

264

Total emprunts et dettes financières

1 687

1 716

Fournisseurs, factures non parvenues

18 485

9 827

Avoirs à établir

9 260

8 908

Dettes fiscales et sociales

545

1 572

Total

29 977

22 023

Note 12. Eléments concernant les entreprises liées :

31/03/05

31/03/04

Actif circulant :

 

 

Titres de participation

244 458

224 074

Clients et comptes rattachés

124 030

58 364

Autres créances

26 540

8 775

Dettes :

 

 

Emprunts et dettes financières diverses

50 831

3 905

Fournisseurs et comptes rattachés

4 607

4 297

Dettes sur immobilisations

18 442

14 455

Autres dettes

 

431

Produits financiers

1 121

1 235

Charges financières

806

931

Note 13. Provisions inscrites au bilan :

Au 31/03/04

Dotations exercice

Reprises de l’exercice

Au 31/03/05

Provisions pour risques :

 

 

 

 

Pour risques de change

817

30

817

30

Total

817

30

817

30

Provisions pour dépréciation :

 

 

 

 

Sur titres de participation

11 223

74

10 554

743

Sur autres immobilisations financières

200

 

200

 

Sur créances clients

3

 

3

 

Sur autres créances

285

 

285

 

Sur valeurs mobilières de placement et instruments de trésorerie

388

 

278

111

Total

12 099

74

11 320

854

Total

12 916

104

12 137

884

Note 14. Capitaux propres :
* Capital : Le capital de la société Ubisoft Entertainment S.A. est composé au 31 mars 2005 de 18 044 840 actions d’une valeur nominale de 0,31 € chacune, soit 5 593 900,40 €.

* Nombre d’actions Ubisoft Entertainment S.A. :

Au 1er avril 2004

17 582 304

Levées d’options

46 888

Conversions d’obligations

20

Exercice de bons de souscription

45 596

PEG

370 032

Au 31 mars 2005

18 044 840

Nombre maximal d’actions à créer : 7 172 031 :
— par conversion d’obligations : 2 598 297 ;
— par levée de stock-options : 2 041 714 ;
— par exercice de bons de souscription : 2 532 020.
* Bons de souscription d’actions :
— Bons de souscription d’actions du 12 mars 2001 :

Au 31 mars 2005, aucun bon de souscription n’avait été exercé.
— Bons d’acquisition d’actions existantes et/ou de souscription d’actions nouvelles du 14 mai 2003 :
Les 1 169 733 bons de souscription attribués à Ubisoft Entertainment S.A. ont été annulés.
Sur l’exercice, 710 580 bons ont été exercés. 1 776 actions ont été livrées sur les titres autodétenus et 45 596 actions ont été créées.
Au 31 mars 2005, 15 648 489 bons de souscription restent à convertir.

* Stock-options : L’augmentation du capital et des primes d’émission au cours de l’exercice résulte pour partie de l’exercice de stock-options. Pour mémoire, les conditions d’exercice des plans de stock-options sont les suivantes :

Quatrième plan

Cinquième plan

Sixième plan

Septième plan

Huitième plan

Neuvième plan

Dixième plan

Onzième plan

Douzième plan

Nombre initial d’actions

40 471

320 926

44 605

389 065

353 181

9 220

71 796

388 150

496 050

Valeur nominale

0,31 €

0,31 €

0,31 €

0,31 €

0,31 €

0,31 €

0,31 €

0,31 €

0,31 €

Prix de souscription

38 €

34,51 €

34,51 €

12,82 €

9,20 €

10,25 €

9,20 €

15,50 €

14,72 € (France)

15,47 € (Italie)

13,55 € (USA)

Date de validité

08/12/00
au 08/12/05

09/04/01
au 09/04/06

25/10/01
au 24/04/06

16/08/02
au 15/08/12

16/10/02
au 15/10/07

29/01/03
au 28/01/08

28/04/03
au 27/10/07

14/10/04
au 13/10/14

17/11/04 au 16/11/14

Options non encore exercées au 31 mars 2005

39 186

320 590

44 605

389 065

309 129

8 655

46 284

388 150

496 050

* Augmentation de capital réservée aux salariés : L’assemblée générale mixte du 12 septembre 2003, dans sa partie extraordinaire, a autorisé le conseil d’administration à procéder sur ses seules délibérations à une augmentation de capital réservée aux salariés français, dans la limite maximum de 2,5 % du montant total des actions composant le capital social au moment de son utilisation, par l’intermédiaire notamment d’un fonds commun de placement d’entreprise.
Le conseil d’administration, dans sa séance du 3 mars 2004, a utilisé cette autorisation en fixant le prix de souscription des actions à émettre à 13,75 € chacune et a précisé que ces actions seraient souscrites par le FCPE Ubi actions.
Cette augmentation de capital a été constatée par le conseil d’administration du 18 mai 2004. Les salariés ont souscrit à 99 627 actions par le biais du FCPE Ubi actions.
L’assemblée générale mixte du 23 juillet 2004, dans sa partie extraordinaire, a autorisé le conseil d’administration à procéder sur ses seules délibérations à une augmentation de capital réservée aux salariés français, dans la limite maximum de 2,5 % du montant total des actions composant le capital social au moment de son utilisation par le conseil d’administration, par l’intermédiaire notamment d’un fonds commun de placement d’entreprise.
Le conseil d’administration, dans sa séance du 29 novembre 2004, a utilisé cette autorisation en fixant le prix de souscription des actions à émettre à 12,88 € chacune et a précisé que ces actions seraient souscrites par le FCPE Ubi actions.
Cette augmentation de capital a été constatée par le conseil d’administration en date du 1er mars 2005. Les salariés ont souscrit à 270 405 actions par le biais du FCPE Ubi actions.

Note 15. Dettes financières. — Les dettes financières se décomposent ainsi :

31/03/05

31/03/04

Emprunts obligataires

172 038

172 038

OC 3,8 %

24 876

24 876

Océane

92 188

92 188

OBSAR

54 974

54 974

Intérêts courus

1 688

1 717

Avances en devises

40 930

29 249

Découverts bancaires

67 047

28 476

Dettes financières

281 703

231 480

Dettes à taux fixe

118 490

 

Dettes à taux variable

163 213

 

A – 1 an

+ 1 an et – 5 ans

+ 5 ans

Echéances restant à payer au 31 mars 2005

134 540

147 163

 

Les autres dettes financières figurant au bilan pour 50 831 K€ sont constituées d’avances en compte courant faites par les filiales à la société-mère. Ces avances sont à échéance à moins d’un an.

La répartition des dettes financières par devise est la suivante :

31/03/05

31/03/04

Euros

231 936

203 261

Dollar US

23 058

18 455

Livre sterling

5 932

 

Dollar canadien

15 429

5 388

Yen

759

 

Dollar australien

2 309

4 361

Franc suisse

1 505

 

Couronne danoise

771

 

Autres

4

15

Dettes financières

281 703

231 480

Emprunts obligataires :
* Principales caractéristiques de l’emprunt obligataire à 3,80 % :
— Nombre : 314 815 obligations.
Suite à la division de la valeur nominale de l’action par 5 et à l’ajustement réalisé dans le cadre de l’émission des bons à option d’acquisition d’actions existantes et/ou de souscription d’actions nouvelles en mai 2003,
1 obligation permet de souscrire à 5,191 actions de 0,31 € de nominal.
— Prix nominal d’émission : 164,64 €.
— Date de jouissance et de règlement : 16 juillet 1998.
— Durée de l’emprunt : 7 ans.
— Intérêt annuel : 3,80 % l’an, soit 6,26 € par obligation, payable à partir du 16 juillet de chaque année.
— Taux de rendement actuariel brut : 3,80 % au 16 juillet 1998.
— Amortissement normal : amortissement en totalité le 16 juillet 2005, par remboursement au prix de 164,64 € soit 100 % du prix d’émission.
163 732 obligations ont été converties, dont 4 sur l’exercice.
Au 31 mars 2005, 151 083 obligations restent à convertir.
* Principales caractéristiques des Océane (Obligations à option de conversion et/ou d’échange en actions nouvelles ou existantes) :
— Nombre : 3 150 000 obligations.
Suite à l’ajustement réalisé dans le cadre de l’émission des bons à option d’acquisition d’actions existantes et/ou de souscription d’actions nouvelles en mai 2003,
1 obligation permet de souscrire à 1,037 action de 0,31 € de nominal.
— Prix nominal d’émission : 47,50 €.
— Date de jouissance et règlement : 30 novembre 2001.
— Durée de l’emprunt : 5 ans à compter de la date de règlement.
— Intérêt annuel : 2,5 % l’an payable à terme échu le 30 novembre de chaque année.
— Taux de rendement actuariel brut : 4,5 % à la date de règlement (en l’absence de conversion et/ou d’échange d’actions et en l’absence d’amortissement anticipé).
— Amortissement normal : remboursement en totalité le 30 novembre 2006 à un prix de 52,70 € soit environ 110,94 % de la valeur nominale.
La société a racheté 1 400 699 obligations. Ces obligations ont été annulées.
Au 31 mars 2005, 1 749 301 obligations restent à convertir.
* Principales caractéristiques des OBSAR (Obligations assorties de bons de souscription d’actions) : Le conseil d’administration dans sa séance du 3 novembre 2003 a utilisé l’autorisation de l’assemblée générale mixte du 12 septembre 2002 et a décidé d’émettre des OBSAR (obligations assorties de bons de souscription d’actions).
— Caractéristiques des obligations :

Au 31 mars 2005, 716 746 obligations sont en circulation.
— Caractéristique des BSAR (Bons de souscription d’actions remboursables) :
Au 31 mars 2005, 1 433 492 BSAR restent en circulation.
* Covenants : Dans le cadre du crédit syndiqué, de l’OBSAR, ainsi que dans les lignes bilatérales, la société est tenue de respecter certains ratios financiers (« Covenants »).
Tous les covenants se calculent sur la base des comptes consolidés annuels (Cf. note 14 de l’annexe aux comptes consolidés).

Note 16. Autres dettes :

31/03/05

31/03/04

Autres dettes

12 811

2 120

Il s’agit essentiellement des appels de marge sur le contrat d’equity swap (Cf. 2.6.2 Engagements hors bilan).

Note 17. Compte de régularisation :

Au 31/03/04 cumulés

Augmentations

Diminutions

Au 31/03/05 cumulés

Produits constatés d’avance (*)

 

3 857

 

3 857

Ecart de conversion passif

236

110

236

110

Total

236

3 967

236

3 967

(*) Correspond à du chiffre d’affaires constaté d’avance.

2.5.6. Notes sur le compte de résultat.

Note 18. Chiffre d’affaires. — La répartition du chiffre d’affaires par zone géographique est la suivante :

31/03/05

31/03/04

En K€

Pourcentage

En K€

Pourcentage

Europe

93 277

48 %

70 618

43 %

USA

89 444

46 %

86 866

52 %

Canada

10 209

6 %

8 361

5 %

Reste du monde

 

 

27

N.S.

Chiffre d’affaires

192 930

 

165 872

 

Production immobilisée

101 599

 

78 801

 

Total

294 529

 

244 673

 

La production immobilisée constatée au 31 mars 2005 s’élève à 101 599 K€ et correspond aux coûts de développement sous traités aux filiales transférés en immobilisation. Au 31 mars 2004, la production immobilisée se chiffre à 78 801 K€.

Note 19. Autres produits d’exploitation et transferts de charge :

31/03/05

31/03/04

Reprises sur amortissements et provisions

703

679

Transfert de charges

11 548

12 838

Produits divers de gestion courante

461

728

Total

12 712

14 245

Les transferts de charge concernent essentiellement les refacturations de frais généraux, des voyages, des salons,… aux sociétés du groupe.

Note 20. Autres achats et charges externes :

31/03/05

31/03/04
pro forma

31/03/04 ancienne présentation

Autres achats et charges externes

168 285

148 296

69 496

Total

168 285

148 296

69 496

Les autres charges externes comprennent principalement les dépenses de publicité, les royalties, les locations immobilières et mobilières. Au 31 mars 2005, les charges externes incluent des prestations intra-groupe pour 113,7 M€.
Les prestations de production sous traitées aux filiales représentent 101 599 K€ au 31 mars 2005 et 78 801 K€ au 31 mars 2004.

Note 21. Dotations aux amortissements et aux provisions. — Les dotations se décomposent ainsi :

31/03/05

31/03/04

Dotations aux amortissements des immobilisations incorporelles

(1) 116 054

108 898

Dotations aux amortissements des immobilisations corporelles

539

923

Dotations charges à répartir

205

675

Dotations aux provisions

 

114

Total

116 798

110 610

(1) Dont 60 M€ de dotations complémentaires compte tenu de l’insuffisance des ventes prévisionnelles et du résultat d’exploitation attendu sur certains jeux.

Note 22. Résultat financier. — Le résultat financier se décompose ainsi :

31/03/05

31/03/04

Produits financiers :

 

 

Produits financiers des participations

81

201

Produits des autres valeurs mobilières et créances de l’actif immobilisé

 

50

Autres intérêts et produits assimilés

1 348

4 696

Reprises sur provisions

12 024

1 827

Différences positives de change

8 910

10 406

Produits nets sur cessions de valeurs mobilières de placement

254

8

22 617

17 188

Charges financières :

 

 

Dotations aux amortissements et provisions

2 396

5 352

Autres intérêts et charges assimilées

11 026

6 852

Différences négatives de change

7 055

9 291

20 477

21 495

Résultat financier

2 140

– 4 307

Risques de change : Afin de limiter le risque de change du Groupe, Ubisoft Entertainment S.A. couvre les risques de variations de change de plusieurs façons :
— lorsqu’elle prête en devises à ses filiales, la maison-mère emprunte elle-même dans ces devises. Ainsi, si les cours des devises évoluent à la hausse ou à la baisse, le gain ou la perte réalisé sur le prêt est compensé par une perte ou un gain en sens inverse sur l’emprunt ;
— les filiales de distribution versent une royaltie à la maison-mère pour rémunérer les coûts de développement engagés par celle-ci. De même, la société Ubisoft EMEA S.A.R.L. centralise les achats de produits finis pour l’ensemble de la zone et les revend ensuite en devises locales aux filiales. En parallèle Ubisoft Entertainment S.A. finance l’ensemble des studios de production mondiaux ainsi que la quasi totalité des accords de licences et de développement externes. L’ensemble des risques de change est donc centralisé sur les entités Ubisoft EMEA S.A.R.L. et Ubisoft Entertainment S.A. Lorsque des risques de change sur une même monnaie existent en sens inverse (par exemple royalties reçues et coût d’un studio dans une même monnaie), le groupe procède par compensation en utilisant des avances ou des placements en devise pour gérer les écarts de date. Les montants non compensables sont couverts par des contrats de ventes à terme, et des contrats optionnels.
En date du 31 mars 2005, la somme des montants couverts donnant lieu à des achats et ventes de devises s’élevait à 64 140 K€ (Cf. 2.6.2 Engagements hors bilan).

Note 23. Résultat exceptionnel. — Le résultat exceptionnel est celui dont la réalisation n’est pas liée à l’exploitation normale de l’entreprise (décret du 29 novembre 1983, art. 14). Il se décompose ainsi :

31/03/05

Produits exceptionnels :

 

Produits exceptionnels sur opérations en capital

2 484

2 484

Charges exceptionnelles :

 

Charges exceptionnelles sur opérations en capital

4 859

4 859

Résultat exceptionnel

– 2 375

Au 31 mars 2005, le résultat exceptionnel est constitué pour l’essentiel d’une moins-value sur la cession des titres Ubi.com S.A. à Ubisoft EMEA S.A.R.L.

Note 24. Impôt sur les sociétés. — Au 31 mars 2005, le périmètre d’intégration fiscale demeure inchangé. Ubisoft France S.A.S. et Ubisoft EMEA S.A.R.L. sont intégrées fiscalement, Ubisoft Entertainment S.A. étant la tête de groupe.
Néanmoins, les économies d’impôt liées à l’utilisation des déficits des sociétés membres du groupe fiscal ne seront que provisoires puisque la société concernée pourra toujours les utiliser à son niveau.

Indépendamment du groupe fiscal, les données d’Ubisoft Entertainment S.A. sont les suivantes :

31/03/05

31/03/04

Résultat courant avant impôts

21 200

– 7 672

Résultat exceptionnel

– 2 375

9 073

Résultat avant impôt

18 825

1 401

Résultat fiscal

12 413

3 027

La charge d’impôt société est constituée de l’IFA 2002 pour 30 K€.
Il a été constaté une créance d’impôt liée au crédit d’impôt recherche pour 1 290 K€.
Dans le cadre de l’intégration fiscale, après imputation sur les déficits antérieurs du résultat de l’exercice, il reste :
— en déficits préintégration imputables en nom d’Ubisoft Entertainment S.A. : 17 M€ ;
— en déficits reportables générés par le groupe fiscal : 10,5 M€.

2.6. Informations diverses.

2.6.1. Effectif.

Au 31 mars 2005, l’effectif est composé de 5 cadres.

2.6.2. Engagements financiers et autres informations.

31/03/05

Echéance

31/03/04

Cautions et garanties données

 

32 576

 

27 524

Débiteur :

Nature de garantie :

 

 

 

Ubisoft Divertissements Inc.

Garantie remboursement prêt

2 542

26/01/06

 

Ubi Soft Entertainment GmbH

Garantie de paiement de créances

10 226

Illimitée

 

Ubisoft Entertainment S.A.

Garantie de cours des BSA

1 543

11/03/06

 

Ubisoft Divertissements Inc.

Lettre de confort

2 033

Négociation annuelle

 

Ubisoft EMEA S.A.R.L.

Stand-by letter

2 000

31/03/05

 

Ubisoft Inc.

Garantie des engagements commerciaux

2 314

Fin de la relation commerciale

 

Ubisoft Inc.

Stand-by letter

771

31/12/04

 

Ubisoft EMEA S.A.R.L.

Stand-by letter

3 000

30/06/05

 

Ubisoft EMEA S.A.R.L.

Stand-by letter

2 000

30/03/05

 

Ubi Soft Entertainment GmbH

Garantie S.C.I.

600

01/06/05

 

Ubisoft Inc.

Stand-by letter

1 543

31/05/05

 

Ubisoft Inc.

Stand-by letter

1 543

30/06/05

 

Ubisoft Nordic AS

Garantie sur contrat de distribution

1 352

30/06/04

 

Sûretés réelles consenties

 

Néant

 

Néant

Couvertures de change

 

64 140

 

28 136

Livre sterling

Vente à terme

17 232

Avril 2005

 

Dollar

Vente à terme

36 073

D’avril 2005
à mai 2005

 

Dollar australien

Vente à terme

2 383

avril 2005

 

Dollar canadien

Vente à terme

8 452

D’avril 2005
à mai 2005

 

Effets escomptés non échus

 

Néant

 

Néant

1°) Contrat d’equity swap : Dans le cadre de l’opération signée avec le Crédit lyonnais le 30 septembre 2003 et prorogée le 5 janvier 2005 pour une année, celui-ci cèdera ses titres au terme de l’opération soit le 28 février 2006. La totalité des éventuelles fluctuations de l’action par rapport au prix de cession de 18,66 € sera intégralement enregistrée par Ubisoft (les variations entre la date de signature du contrat et son échéance sont inscrites en comptes transitoires en attente de régularisation. Les gains latents ne sont pas constatés en compte de résultat. Les pertes latentes doivent faire l’objet d’une provision pour risques et charges). Au 31 mars 2005, le gain latent est de 10 960 K€.
Compte tenu des actions cédées (918 137 titres) une baisse d’un euro du titre par rapport au prix de cession (18,66 €) aurait un impact de 918 137 €.
Le Crédit lyonnais pourra anticiper la cession de tout ou partie de ces titres à la demande d’Ubisoft.

2°) Crédit-bail (en K€) :

Valeur d’origine

Amortissement

Valeur nette

Redevances payées

Redevances restant à payer

Valeur résiduelle

– 1 an

+ 1 an

489

489

 

96

 

 

3

Les biens pris en crédit-bail concernent essentiellement des matériels informatiques.
3°) Autorisations : Les lignes de crédit court terme sont de 76,5 M€, elles sont non confirmées et révocables sous préavis de 30 jours.
Les crédits confirmés bilatéraux représentent 6,6 M€ et ne sont pas utilisés au 31 mars 2005. Ces crédits sont libellés en euros et en dollars US.
Le crédit syndiqué est confirmé pour un montant de 97,5 M€ ; il n’est pas utilisé au 31 mars 2005.
4°) Autres engagements :
— L’effectif étant constitué de mandataires sociaux, aucune indemnité de départ à la retraite n’est due.
— Différents produits sont commercialisés selon des contrats de licences signés par la société Ubisoft Entertainment S.A. Les engagements pris prévoient le versement de royalties avec des minima garantis, au 31 mars 2005 les engagements souscrits au titre de ce minimum garanti s’élèvent à 19,1 M€.
— La loi du 4 mai 2004 reconnaît aux salariés français un droit individuel à la formation (DIF). Ce nouveau droit leur permet, à leur initiative mais avec l’accord de l’employeur, de bénéficier d’actions de formation.
Chaque année, en fonction des dispositions conventionnelles applicables dans les sociétés, les salariés à temps complet acquièrent un droit d’une durée comprise entre 20 et 21 heures.
Les droits acquis annuellement sont cumulables sur une durée de 6 ans.

— Sur l’exercice prochain, les allégements du calcul d’impôt seront les suivants (aucun accroissement n’a été identifié) :

Organic

194 K€

Variations de change

110 K€

304 K€

— Ubisoft Entertainment S.A. s’est engagée à apporter son soutien financier à ses filiales afin de satisfaire leur besoin de trésorerie.

2.6.3. Rémunération des dirigeants.

La rémunération versée par Ubisoft Entertainment S.A. aux organes d’administration durant l’exercice 2004/2005 s’élève à 546 K€. Aucun jeton de présence n’a été versé.
Aucun crédit, aucune avance n’a été alloué aux dirigeants de la société conformément à l’article L. 225-43 du Code de commerce.

2.6.4. Evénements postérieurs à la clôture.

Le 13 mai 2005 un crédit syndiqué de 100 millions d’euros a été signé entre Ubisoft Entertainment et 10 banques. Il remplace le crédit syndiqué de 130 millions d’euros signé le 13 août 2001 et porté à 97,5 millions d’euros le 22 avril 2002.
Ce crédit, d’une durée initiale de 3 ans, peut être reconduit une année supplémentaire pour 100 % du montant initial en fonction du ratio de dette nette/EBITDA.

2.6.5. Tableau des filiales et participation (31 mars 2005).

Pays

Devise

Capital (en milliers de devises)

Réserves et reports à nouveau avant affectation du résultat (en milliers de devises)

Quote-part du capital détenu

Valeur comptable des titres détenus (en milliers d’euros)

Prêts et avances consenties par la société et non remboursés (en milliers de devises)

Montant des cautions et garanties données par la société (en milliers de devises)

Chiffre d’affaires hors taxes (en milliers de devises)

Résultat du dernier exercice clos (en milliers de devises)

Dividendes encaissés

Brut

Net

Filiales (capital détenu au moins à 50 %) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ubisoft Holdings Inc.

Etats-Unis

Dollar US

90 405

– 7

100 %

96 991

96 991

 

 

79

– 291

Néant

Ubisoft EMEA S.A.R.L.

France

Euro

11 960

38 749

99,99 %

55 158

55 158

 

 

199 583

– 216

Néant

Ubisoft France S.A.S.

France

Euro

20 623

– 4 637

99,99 %

22 872

22 872

 

 

51 809

885

Néant

Ubisoft GmbH

Allemagne

Euro

9 320

3 619

100 %

12 573

12 573

 

 

56 601

625

Néant

Ubisoft Divertissements Inc.

Canada

Dollar canadien

1 000

10 921

100 %

641

641

18 475

 

64 552

3 124

Néant

Total

 

 

 

 

 

188 235

188 235

18 475

 

 

 

 

Devise

Valeur brute

Valeur nette

Prêts
et avances

Autres filiales :

 

 

 

 

Filiales françaises

Euro

3 070

3 057

 

Filiales étrangères

Euro

21 207

20 478

8 099

Sous-total

 

24 277

23 535

8 099

Participations (capital détenu entre 10 et 50 %) :

 

 

 

 

Participations françaises

Euro

32 183

32 183

 

Sous-total

 

32 183

32 183

 

Total général

 

56 460

55 718

8 099






93928